Sélectionner une page

Le trouble anxieux généralisé, communément appelé TAG, est un type de trouble anxieux. Il touche principalement les femmes. Les personnes touchées ont généralement un tempérament bileux à la base. Ce trait de personnalité s’est cependant aggravé pour devenir un véritable mal-être. Il peut en effet considérablement nuire à la qualité de vie de l’individu, qui passe son temps à se faire du souci pour presque tout. Votre fils a 5 minutes de retard et vous l’imaginez déjà mort. Dès que votre mari prend la route, vous pensez sans cesse à l’accident, mortel bien évidemment. Bien dormir, vous ne connaissez pas, puisque vous appréhendez toute la nuit votre journée de travail du lendemain. Quand votre téléphone sonne, vous répondez toujours avec appréhension, car craignez une nouvelle terrible. Ce TAG vous épuise et vous mine le moral ? Comment guérir d’un trouble anxieux généralisé ? 

Tout le monde est anxieux. L’anxiété est normale. C’est elle qui vous permet de réagir rapidement en cas de véritable danger. Cependant, elle peut devenir pathologique à partir du moment où la personne doit accomplir de gros efforts pour vivre normalement. À partir de là, nous pouvons suspecter un début de TAG.

Se faire du souci est normal dans le monde actuel prônant compétitivité, performance, matérialisme, etc. où il faut rester le meilleur, le plus fort. Nous nous mettons donc généralement une énorme pression pour essayer d’avoir l’image que la société prône.  

Cependant, pour une personne étant atteinte de TAG, tout peut devenir rapidement handicapant, car elle s’inquiètera quotidiennement et sans cesse sur tous les sujets. Par exemple, elle pourra avoir peur qu’il arrive sans arrêt quelque chose de grave à ses enfants, son mari, etc. en voiture notamment, ou que ses proches tombent gravement malades. 

Le trouble anxieux généralisé se manifestera surtout dans les situations courantes de la vie. L’individu appréhendera tout ce qui pourrait mal se passer. C’est donc la principale différence avec les pensées irrationnelles et tordues que l’on peut retrouver dans les TOC. 

Par contre, une personne atteinte de TAG pourra très bien développer d’autres troubles anxieux tels que justement les TOC, la phobie sociale, les attaques de panique, etc. Ce cas est loin d’être rare ! Et forcément, vu que l’anxiété demeure un cercle vicieux, plus la personne se fait du souci, plus elle essaie de contrôler son trouble et plus elle rumine. Il est donc fréquent que différentes affections apparaissent concomitamment. 

Trouble anxieux généralisé et somatisation

Bien entendu, l’anxiété a un énorme lien avec les symptômes physiques et émotionnels que vous allez probablement ressentir. Je les liste ici afin que vous soyez rassuré sur leur provenance. Les principales manifestations peuvent être les suivants :

 

Trouble anxieux généralisé avec symptômes physiques

  • Fatigue, manque d’énergie, et ce, régulièrement (à force d’angoisser, votre corps ne détient plus d’énergie, ce n’est donc pas qu’une sensation) ;
  • Tensions musculaires pouvant en outre provoquer de fortes douleurs de dos, par exemple (ce qui peut davantage faire peur aux hypocondriaques) ;
  • Troubles digestifs ;
  • Éruptions cutanées comme des taches rougeâtres sur la peau, du psoriasis, de l’urticaire, etc. ;
  • Maux de tête voire migraine, ce qui peut même empêcher la personne de réaliser ses activités quotidiennes ;
  • Envie d’uriner fréquente, ce qui peut angoisser encore plus les personnes présentant un trouble de l’anxiété sociale. Ce symptôme peut aussi empêcher la personne de dormir convenablement s’il survient la nuit ;
  • Palpitations. 

Trouble anxieux généralisé avec symptômes émotionnels

  • Sentiment d’être à bout de nerfs, irritable et avoir la crainte de perdre le contrôle et de faire une crise de nerfs ; 
  • Difficulté à se concentrer et problèmes de mémoire (ce qui est vicieux, car la personne anxieuse risque de vraiment penser devenir folle et aura encore plus peur) ;
  • Insomnie (endormissement rapide, mais réveil en début de matinée sans pouvoir se rendormir par exemple, ou angoisse nocturne, matinale, etc.) La personne apparaîtra donc de plus en plus irritable et aura également plus de mal à se concentrer suite au manque de sommeil.
Rue des Plantes 970*90
Inquietude excessive

Les conséquences du TAG

Par conséquent, tous ces symptômes affaiblissent le système immunitaire de la personne. Elle peut donc être plus sujette à certaines maladies que les autres telles que les rhumes de l’hiver, par exemple.

À force de demeurer sous tension, les personnes voudront probablement se détendre et certaines iront même jusqu’à boire plus d’alcool que de raison ou prendre des substances illicites. 

Certaines n’arriveront plus à vivre normalement, à aller travailler, à voir du monde, etc. ou devront accomplir d’énormes efforts pour y arriver, ce qui peut mener à une grande fatigue psychique.

Le risque principal, si ce trouble s’aggrave et n’est pas traité, est que la personne sombre dans une dépression. En effet, si elle ne possède plus d’énergie et commence à se dire qu’elle ne peut rien réaliser et perd donc espoir, il y a des chances de connaître cette complication.

Les causes du TAG

Comme souvent pour un trouble, il n’y a rarement qu’une seule cause prédéfinie, mais plusieurs causes s’établissant sur la durée. 

La personne possédera fréquemment à la base un tempérament anxieux. Il y a donc une part de génétique.

De plus, l’éducation dont notamment des parents angoissés pourront aggraver le trait de personnalité avec des habitudes anxiogènes. À la longue, l’anxiété chronique peut apparaître. 

De même, certains évènements tragiques de la vie, tels le décès d’un proche, une maladie grave comme un cancer, un licenciement, un divorce, etc. pourront développer un TAG.

Insecurite

Comment guérir d’un trouble anxieux généralisé ?

Heureusement, il existe des solutions afin de venir à bout de votre anxiété généralisée. Voici les principales :

La thérapie cognitivo-comportementale

En effet, la TCC aidera la personne à se détourner de ses ruminations et à lâcher-prise sur les soucis où elle ne peut avoir de contrôle. Elle s’exercera sur le fait de laisser passer ses pensées, ce qui réduira clairement l’anxiété. Je vous laisse prendre connaissance de mon article sur les thérapies.

Certains médicaments tels que les antidépresseurs ou les anxiolytiques

Quelquefois, la prise d’un traitement peut apparaître nécessaire si la personne commence à déprimer et n’arrive plus à vivre une vie normale. Je vous laisse lire mon article sur ce sujet.

Les techniques de relaxation

Il existe beaucoup de méthodes de relaxation afin de détendre votre corps et votre esprit. Et vu que l’anxiété lie troubles physiques et émotionnels, cette pratique ne sera qu’un gros plus pour vous.

Vous pouvez déjà pratiquer des techniques de respiration. En effet, rien de tel que la respiration pour calmer profondément votre organisme et de fait, vos émotions. Un article est pleinement consacré à ce sujet, car je trouve qu’il est primordial d’en parler.

 

La technique de respiration que j’utilise personnellement est la cohérence cardiaque. Grâce à l’appareil ZENSPIRE émettant des vibrations et de la lumière, j’ai appris à respirer profondément et à réguler mon organisme comme il le faut. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce produit, n’hésitez pas à cliquer sur le bouton ci-dessous, étant précisé que si vous passez commande, une remise de 10 % vous sera accordée et ce, en utilisant le code JL0620 :

Vous pouvez également vous adonner au yoga, qui peut être un bon moyen de vous détendre tout en réalisant des gestes souples avec votre corps. 

La méditation est aussi vivement recommandée contre l’anxiété. Cette technique est en effet en plein essor. Il y en a plusieurs types, mais celle étant conseillée pour l’angoisse est celle où la personne prête attention à ses pensées, mais tout en les laissant passer. 

Vous pouvez de plus essayer la méthode JACOBSON. Elle consiste à contracter vos muscles puis à les relâcher, en vous focalisant sur la sensation de détente que le relâchement procure.

Il y a également la sophrologie, l’acupuncture, etc.

À vous de vous renseigner sur mon blog et ailleurs afin de trouver la ou les méthodes qui marcheront sur vous. Il y a en a en effet tellement ! Inutile de vous dire que vous ne vous relaxerez jamais assez, donc n’hésitez pas à tenter plein de techniques !

Yoga

Intégrer un groupe de parole présentant le même type de problème

Pourquoi ne pas essayer de trouver dans votre région un groupe de parole présentant le même genre de troubles que vous ? Rien de tel que de parler pour aller mieux et surtout, pour se sentir compris, ce qui est rarement le cas avec des proches qui n’ont pas ces soucis. Après, attention de vous tirer vers le haut pour chercher à vous en sortir et non de vous victimiser tous ensemble. C’est pourquoi il est préférable que le groupe de parole soit encadré par un professionnel. 

Attention aussi aux forums sur Internet. Ils vous rassurent sur le coup, mais deviennent ensuite comme une drogue et vous avez sans arrêt besoin de vous faire rassurer. De plus, ce que vous lirez vous fera très souvent extrêmement peur. 

 

Changer ses habitudes de vie

En étant anxieux, vous pouvez prendre de très mauvaises habitudes telles que fumer, par exemple. Réduire, voire même, arrêter votre consommation de cigarette si vous le pouvez ne pourra que vous être bénéfique.

L’alcool demeure également un faux-ami. En effet, en prenant un verre, la personne se détendra et ses pensées apparaîtront plus positives et sereines. Vu que l’alcool reste un anxiolytique naturel, cette réaction est normale. Cependant, boire peut vite devenir un piège, la personne pensant qu’elle ne peut aller bien qu’en buvant. D’où le risque accru d’alcoolisme. Et malheureusement, en buvant, elle ira effectivement bien sur le coup, mais toutes ses ruminations reviendront aussitôt les effets de la boisson passés. Ce n’est donc pas la solution.

Je mets également le café dans les habitudes nocives, car cette substance, si elle n’apparaît pas dangereuse, ne fait pas de bien à la personne angoissée. Elle provoque souvent chez elle d’ailleurs des palpitations. Ce n’est pas étonnant, étant donné que le café reste un excitant. C’est pourquoi il n’est pas conseillé pour un individu souffrant d’anxiété chronique. Il n’a en effet pas besoin d’angoisser davantage. Si vous en êtes accro, vous n’êtes pas forcément obligé de ne plus en consommer du tout. Essayer déjà de limiter la prise de caféine. Je pense que vous obtiendrez vite des résultats.

Faire du sport

Le sport est bien connu pour augmenter la production d’endorphine. Cette hormone procure du plaisir et de la détente. Inutile de vous dire qu’elle se trouve forcément bénéfique pour une personne anxieuse avec une humeur dépressive. Cependant, il se peut que vous ayez du mal à commencer le sport en ressentant une grosse baisse d’énergie. Même si c’est difficile au début, allez-y petit à petit et vous verrez que votre tonus reviendra progressivement.

L’exercice physique favorise également le sommeil suite à l’activité intensive pratiquée par le corps. Que du bon donc pour les personnes avec des tendances insomniaques.

Manger sain

La nutrition a un rôle prépondérant pour une bonne santé physique et émotionnelle. Je dis toujours que l’on se nourrit comme on se respecte. De ce fait, plus vous aurez une solide estime de vous-même et plus vous serez tenté de donner à votre organisme de bons aliments. Le corps possédera donc tous les nutriments nécessaires et forcément, votre santé mentale s’améliorera. 

Vous avez tout de même le droit de manger sucré ou gras de temps à autre. Il ne faut pas tomber dans l’abus. Mais essayez d’avoir un mode d’alimentation sain au moins la plupart du temps. 

Vous pouvez d’ores et déjà commencer à réduire le sucre. Il demeure en effet très néfaste pour votre santé. Le sucre raffiné, j’entends, que vous trouvez dans tous les plats préparés, transformés, gras, ainsi que dans les sucreries, etc. Votre corps en a besoin, mais pas de ce type de sucre. Essayez déjà de le supprimer de votre café quotidien ou de votre tisane et de réduire le jus d’orange tout fait en bouteille. Ce genre de petites habitudes sera un bon début.  

D’ailleurs, pour vous aider à bien vous alimenter, je vous conseille le programme de Rémi MOHA, coach sportif et auteur du livre « Synergie alimentaire ». Si vous ne connaissez pas encore cette façon de s’alimenter, c’est le moment de vous y intéresser. Car en effet, la synergie alimentaire, de par certaines combinaisons entre plusieurs aliments, apportera à votre organisme beaucoup d’énergie, une très bonne santé et vous aidera même à perdre du poids. Pour découvrir la synergie alimentaire, c’est ici : 

Je vous ai donc donné certaines clés pour guérir d’un trouble anxieux généralisé. À vous de jouer ! 

Si vous aimez mon travail smile