Sélectionner une page

Se comparer aux autres : qui ne l’a jamais fait ? Personne, je pense. En effet, la comparaison sociale est naturelle pour l’être humain. Cela remonte déjà à des époques très lointaines, voire préhistoriques, où c’était bien souvent l’homme le plus fort qui survivait. Et surtout, ceux respectant les normes. Les autres souhaitant se rebeller ou vivre à contre-courant périssaient souvent. En effet, à l’époque, sans soutien de ses pairs et avec tous les vrais dangers qui l’attendaient, l’homme ne pouvait survivre dans ces conditions. Il est vrai que nous ne sommes plus du tout à cette période. Cependant, cette habitude est largement restée. Qui plus est, la société actuelle prônant la compétitivité et le fait de devoir être le meilleur à tout prix n’arrange pas les choses.

Nous verrons dans un premier temps ce que peut entraîner de néfaste en vous le fait de vous comparer sans arrêt aux autres. ll sera également judicieux de comprendre pourquoi il est cependant inutile de le faire. Nous verrons ensuite dans quels cas il est tout de même bon, quelquefois, de se comparer aux autres. Enfin, nous étudierons ensemble comment ne plus sombrer dans la comparaison néfaste et ce, afin que vous puissiez vivre le plus librement possible.

Comme je l’ai déjà précisé plus haut, il nous est déjà tous arrivés de nous comparer aux autres. Mais malheureusement, bien souvent, nous ne le faisons pas de la bonne manière. Nous pensons être inférieurs à telle personne dans tel domaine et ne faisons rien pour y remédier, mis à part ruminer. Que cela peut-il entraîner ?

Eh bien, déjà, c’est une grande perte de temps pour vous, non ? Plutôt qu’essayer de réaliser des actions concrètes afin d’évoluer, vous vous plaignez de votre nullité par rapport à l’autre. Le temps que vous passez à ruminer n’est donc pas utilisé pour faire quelque chose de constructif. Le temps est précieux alors s’il vous plaît, ne le passez pas à vous dévaloriser. 

Du coup, à force de vous dévaloriser de plus en plus, vous avez de moins en moins d’estime de vous. Vous devez d’ailleurs avoir à la base une faible estime de vous-même pour vous comparer sans arrêt négativement. Le problème, c’est qu’avoir une très faible estime de soi engendre de graves difficultés dans la vie. C’est d’ailleurs, pour moi, le problème principal dans tout type de trouble, qu’il soit anxieux ou dépressif. Et même sans aller jusqu’à ce genre de problèmes, avoir une faible estime de vous ne pourra que vous faire rater de grandes opportunités dans la vie. Je ferai prochainement un article sur ce sujet. 

Et puis, le fait de vous comparer négativement aux autres vous fait d’ailleurs avoir des sentiments négatifs vis-à-vis d’eux. Par exemple, de la jalousie, de la colère, de l’envie etc… Et croyez-moi, entretenir ce genre de sentiments sur le long terme peut vraiment s’avérer destructeur.

Se comparer aux autres : pourquoi est-ce inutile, finalement ?

Vous avez donc compris que, sauf en cas de comparaison saine (voir paragraphe un peu plus bas), vous n’avez rien à y gagner en vous comparant aux autres. Mis à part à vous sentir mal dans votre peau. Je vais maintenant vous indiquer pourquoi il est inutile de vous comparer aux autres.

– Tout le monde est différent

Chacun possède sa propre perception des choses et du bonheur. Certaines personnes sont très matérialistes et possèdent des biens hors de prix. D’autres ne le sont pas et s’adonnent plus à des activités créatives ou spirituelles. Mais cela ne veut pas dire que vous êtes inférieur si vous n’êtes pas riche ou si vous ne vous intéressez pas à la spiritualité, par exemple. Ce sont deux exemples opposés, mais juste opposés. Par mieux ou moins bien que l’autre. 

Donc, tant que vous vivez en adéquation avec ce qui vous rend heureux, c’est tout bon. Et ce, même si vous ne suivez pas les normes. Inutile donc d’essayer de vivre de la même manière que la plupart des personnes de la société dans laquelle vous vivez si cela ne vous rend pas heureux. Personne ne va vous exterminer. Vous n’êtes plus dans des temps reculés. Alors vivez ! Car mis à part le jugement des autres, que risquez vous ? Et de toute manière, dites-vous bien que tout le monde critique tout le monde et ce, même si vous feignez d’être dans les normes. 

– Certains ont plus de chance que d’autres 

Il est vrai que nous ne naissons pas tous égaux. Dans des temps lointains, personne ne se posait vraiment de question par rapport à cela. Le fils du Roi prenait sa place par la suite, le fils d’un Forgeron reprenait son magasin etc…l’avenir de quelqu’un était plus ou moins tracé dès la naissance. Cependant, nous sommes maintenant plus libres de nos mouvements. Un enfant de roturier peut très bien devenir célèbre, un fils d’homme richissime peut sombrer dans la débauche et la pauvreté…Nous avons plus la possibilité d’être acteurs de nos vies qu’auparavant. 

Après, il est vrai qu’il sera beaucoup plus difficile pour une personne roturière de devenir célèbre que pour une personne ayant des parents eux-mêmes célèbres. C’est pour cela que je dis que nous ne sommes pas tous égaux. Donc oui, certaines personnes ont plus de chances que d’autres. Nous pouvons peut-être appeler cela l’injustice. En tout cas, c’est un fait. Cela ne sert à rien de le nier ou de s’en morfondre. Il faut accepter le fait que dans certains domaines, vous devrez travailler beaucoup, beaucoup, beaucoup plus que d’autres. Mais dites-vous bien que rien n’est impossible. Vous pouvez atteindre le niveau de cette personne. Et ne trouvez-vous pas que vous aurez beaucoup plus de mérite d’atteindre vos rêves en vous étant donné les moyens plutôt que de naître avec une cuillère en argent dans la bouche ?

– On ne connaît pas les autres

Vous enviez le mari de votre amie, qui a l’air extraordinaire. Ou le corps de votre soeur, si parfait alors que pourtant, celle-ci mange tout autant que vous. Ou encore le salaire de votre frère. Et les enfants de votre voisine, qui ont l’air si gentils et bien élevés ! Et le travail de votre cousine qui est si passionnant par rapport au vôtre. Bref, rien ne va dans votre vie et tout va mieux chez les autres. C’est ce que nous avons bien souvent tendance à penser. 

Sauf que rappelez-vous que personne n’est parfait. Certaines personnes ont peut-être des forces que vous n’avez pas, c’est un fait. Mais peut-être ont elles aussi des faiblesses que vous n’avez pas. En réalité, personne n’est mieux que personne. Nous sommes juste tous différents. 

Et surtout, dites-vous bien que ce que vous jugez souvent chez une personne n’est que le reflet de son masque social. Bien souvent, vous ne savez pas du tout qui elle est réellement au fond d’elle. Vous avez donc une image erronée d’elle. Ou incomplète, en tout cas. Et surtout, il s’agit d’une image qui peut être temporaire. Car tout le monde évolue et change avec le temps et les expériences. Ce que vous jugez chez quelqu’un est donc en constante évolution.

Bref, vu que vous ne connaissez finalement pas la personne, qui vous dit qu’elle est heureuse dans sa vie ? Ou dans son couple ? Et si son mari n’était pas aussi gentil qu’il n’y paraît, une fois la porte fermée ? Car comme disait mon père : “une fois la porte fermée, on ne sait pas ce que les gens vivent réellement dans leur vie.” Et je trouve cela tellement vrai ! 

Et surtout, méfiez-vous également d’Internet. Surtout à l’époque actuelle, où l’on peut faire de très belles photographies, de beaux montages etc…Car les personnes montrent souvent le meilleur d’elles-mêmes, surjouent leur vie et embellissent la réalité. Ne croyez-donc pas que leur vie ressemble à s’y méprendre à celle qu’elles prétendent montrer sur Internet. C’est très souvent loin d’être le cas. Vous n’avez qu’à tenter l’expérience et vous verrez que cela ne rend pas heureux et ne reflète pas la réalité.

Se comparer aux autres : dans quels cas est-il bon de le faire

Vous l’avez donc vu, il n’est pas utile de vous comparer aux autres. Cependant, dans certains cas, cela peut vraiment être conseillé. 

Prenons l’exemple de votre soeur et de son corps parfait. L’injustice ici, c’est que celle-ci peut manger autant que vous mais sans prendre un seul gramme ! Alors que vous, c’est directement 1 kg que vous prenez…Mais n’avez-vous vraiment aucune emprise sur la situation ? Eh si. Déjà, acceptez le fait que votre morphologie n’est pas comme celle de votre soeur. Ensuite, entreprenez des actions afin d’obtenir le même corps qu’elle. Faites du sport, entamez un rééquilibrage alimentaire….Dans ce cas-là, vous comparer à elle vous servira à envisager des actions concrètes afin de réaliser votre objectif, qui est d’obtenir un corps idéal. 

Et cela est le même principe pour tous les exemples cités plus haut. Vous n’êtes pas satisfait de votre salaire ? Vous pouvez : demander une augmentation, demander de nouvelles fonctions, changer de job, devenir entrepreneur, faire une activité annexe en plus de votre travail si tout lâcher vous fait peur… 

Bref, je pense que vous avez compris le principe. Il convient d’entreprendre des actions dès qu’une situation de votre vie vous met mal à l’aise et ce, afin de changer celle-ci. Vous pouvez vous servir de ce que vous admirez chez l’autre afin de le prendre pour modèle pour arriver à obtenir la même chose. Si vous ne faites que le jalouser, en effet, mis à part vous faire du mal, à quoi cela vous sert-il, franchement ?

Se comparer aux autres : Si vous êtes atteint de troubles anxieux

Si vous êtes sur ce blog, c’est probablement parce que de base, vous souffrez d’anxiété. Et il est vrai que bon nombre de personnes n’en souffrent pas. Vous aurez donc tendance à penser que la vie est bien plus facile pour elles, car les actions qu’elles entreprennent ne leur demandent pas une énergie folle. Ce n’est cependant pas parce qu’elles ne souffrent pas de troubles anxieux qu’elles ne se comparent pas négativement aux autres aussi. Et qu’elles sont plus heureuses que vous. Ne prenez pas l’anxiété comme un handicap, mais comme un moteur pour vous aider à évoluer encore plus. 

Prenez l’exemple des personnes handicapées motrices. Celles qui ne se plaignent pas de leur sort, malgré le regard des autres et malgré le fait qu’elle se savent différentes et moins bien loties que certains, peuvent réaliser de grandes choses. Il n’y a qu’à voir celles pratiquant des championnats du monde paralympiques, par exemple. Certaines réalisent de grands exploits, exploits que bon nombre de personnes sans problème ne sauraient réaliser. 

Donc oui, l’anxiété peut augmenter la difficulté des obstacles que vous aurez à gérer dans votre vie. C’est là que peut survenir votre sentiment d’injustice. Mais rien n’est impossible ! Vous aurez juste à travailler plus dur que certains sur certaines choses, mais vous pouvez le faire ! C’est en réalité également le même principe que pour les exemples cités plus hauts.

Se comparer aux autres : ne plus tomber dans le piège

Après tout ce qui a été cité plus haut, vous arrivez maintenant donc à faire la différence entre une comparaison néfaste et une comparaison bénéfique. Je ne vous invite bien évidemment qu’à pratiquer celle qui est bénéfique. C’est un état d’esprit qui deviendra habituel avec de l’entraînement. Je vais également vous donner quelques astuces ci-dessous afin de vous faciliter l’exercice.

– Exprimez votre gratitude

Tous les soirs, notez 5 éléments de votre journée qui vous ont rendus heureux. Cela peut-être une parole gentille d’une personne qui vous a été destinée, un bon repas, un bon moment en famille etc…Et relisez-les régulièrement. Car bien souvent, quand nous nous comparons négativement aux autres, nous ne nous rendons même plus compte de ce que nous avons. Nous faisons une fixation uniquement sur ce que nous pensons ne pas avoir. Apprenez-donc à apprécier tout ce que vous avez de beau dans votre vie. Une maison, une famille qui vous aime, des amis…

– Notez l’évolution de votre vie

Cela découle de la gratitude. Prenez conscience que votre vie actuelle, mis à part évènements dramatiques et hors de votre contrôle, c’est vous qui l’avez construite, avec une succession de choix que vous avez faits. Si vous avez fondé une famille, rencontré des amis, acheté une maison etc…dites-vous que c’est grâce à une bonne partie de vos actions. Prenez donc conscience que vous êtes capable de construire votre vie et notez tout ce que vous avez construit de bon pour vous. Cela renforcera votre estime de vous.

Je n’ai pas repris ici le fait de réaliser des actions concrètes afin de vraiment construire la vie dont vous rêvez. Ce que bon nombre de personnes ne font d’ailleurs pas, se contentant de suivre la norme. 

Il convient également de renforcer l’estime que vous avez de vous afin de réaliser lesdites actions. Je ferai un article sur ce sujet. 

De là, vous verrez qu’en menant vraiment la vie dont vous rêvez, vous ne penserez même plus à vous comparer aux autres.

A vous maintenant de passer à l’action !