Sélectionner une page

Quoi de plus naturel que la respiration ? Rien, me direz-vous. En effet, respirer est vital pour l’être humain. Sans cela, il ne peut survivre. D’ailleurs, ceci est tellement naturel que vous ne vous rendez même pas compte de votre respiration. Elle ne vous gêne pas du tout et fait partie de vos automatismes. De vous. 

Seulement voilà, elle a beau être naturelle, elle peut aussi se retourner contre vous. Comment ? Par le fait de ne pas respirer correctement. De la bloquer involontairement, ou de l’accélérer. Par conséquent, elle peut faire apparaître bon nombre de symptômes somatiques ennuyeux, d’autant plus si vous souffrez de troubles anxieux.

Nous allons donc déjà voir dans un premier temps en quoi la respiration a un lien avec les troubles anxieux. En parlant notamment de la respiration thoracique. Puis, nous verrons en quoi bien respirer est extrêmement important pour votre organisme en général. La respiration abdominale et la respiration profonde seront abordées dans cette rubrique. Enfin, je vous parlerai d’un exercice de respiration se nommant la cohérence cardiaque, lequel sera à pratiquer aussi souvent que vous le pourrez. Ledit exercice vous permettra d’apprendre à respirer de la manière la plus optimale possible. Vous retrouverez ainsi votre équilibre en reprenant le contrôle de votre corps. 

Lorsque l’on souffre de troubles anxieux, bon nombre de symptômes somatiques peuvent se manifester. Cela veut donc dire qu’en plus de ressentir des symptômes mentaux, votre corps souffre également. Les deux sont de toute manière clairement liés. Car en étant anxieux, tout s’accélère dans votre métabolisme. Votre coeur peut donc s’emballer, votre transit également etc…et bien évidemment, votre respiration aussi ! Mais contrairement à votre coeur ou votre transit que vous pouvez difficilement contrôler, vous pouvez directement agir sur votre respiration.

Donc en gros, ce n’est pas compliqué. Plus vous respirez rapidement, plus votre métabolisme s’accélère et fait apparaître une myriade de troubles physiques. Et au contraire, plus vous respirez calmement, plus votre métabolisme va se réguler, ce qui calmera donc totalement votre corps et donc, vos troubles physiques. 

Vous l’aurez donc compris. Lorsque vous souffrez de troubles anxieux, votre respiration est mauvaise. Elle reste très superficielle et vous pouvez même vous surprendre à penser : “tiens, j’ai l’impression que ma respiration se bloque de temps à autre”. Et en cas de crise de panique, vous respirez beaucoup trop vite. Si vous régulez tout cela, vous verrez donc que le fait d’agir sur votre corps calmera également votre esprit. 

Je vais maintenant vous parler de la respiration thoracique, qui est la moins bonne façon de respirer.

– Respiration thoracique

Cette respiration est presque devenue universelle. En effet, la plupart des individus l’utilisent et pourtant, celle-ci n’a rien de naturel ! Pour la décrire, cette respiration consiste à n’utiliser que le haut de notre poitrine, la cage thoracique, afin de respirer. Cependant, le fait de n’utiliser que cette partie rend forcément la respiration superficielle et parfois même, la bloque. 

Et le fait de peu respirer entraîne un manque d’oxygène pour les cellules, ainsi qu’une mauvaise élimination des toxines.

Pourquoi donc la plupart d’entre nous utilisent cette respiration alors qu’elle n’est clairement pas innée ? Et pas besoin de souffrir de troubles anxieux pour le remarquer ! En réalité, je pense que notre société contemporaine, prônant la course après le temps et donc, le stress quasi-permanent, y est pour quelque chose. Et c’est ce stress permanent qui nous a, petit à petit, appris à mal respirer. Mais heureusement, ce n’est pas une fatalité. Un nouvel apprentissage est possible. Nous allons donc maintenant voir pourquoi il est important de bien respirer. 

Quels sont les effets positifs d’une bonne respiration ?

Déjà, étant donné que le fait de bien respirer régule l’organisme et l’esprit, vous pourrez ressentir une sensation de détente. Et cette sensation n’est pas un effet placebo. Votre corps se sent réellement mieux en étant plus détendu. Et puis, le fait de prendre le temps de bien respirer vous protège et vous éloigne quelques instants du tumulte du quotidien. Et je pense que cela est indispensable pour vous sentir mieux. Car vous verrez que si vous vous éloignez un peu de ce mode de vie “course quotidienne et ininterrompue”, votre fatigue va s’atténuer. Vous ressentirez en effet moins de fatigue nerveuse et par conséquent, physique. 

On peut donc dire que la respiration a un effet calmant. Elle est donc un anxiolytique naturel. C’est donc plutôt une bonne nouvelle si vous souhaitez éviter les médicaments, non ? Ou toute autre addiction d’ailleurs. Car en plus, cet anxiolytique naturel ne comporte même pas d’effets secondaires ! 

Enfin, bien respirer, en pratiquant les techniques de respiration que nous allons voir ci-dessous, a de très bonnes conséquences pour nos organes. Et notamment les organes abdominaux, lesquels sont comme “massés”. En plus donc des massages physiques extérieurs, vous pouvez également pratiquer vous-même un massage physique intérieur et ce, grâce à une bonne respiration. 

Voyons-donc maintenant les deux principaux types de respiration qu’il y a lieu d’utiliser le plus souvent possible dans votre vie afin de vous permettre d’aller mieux. Je vous invite déjà à maîtriser la première avant de passer à la deuxième, laquelle est un peu plus complexe à utiliser. 

– Respiration abdominale

Cette respiration est la première dont vous devez vous intéresser plus en profondeur. La plupart d’entre nous n’utilisent pas cette respiration mais pourtant, savez-vous qu’elle est la plus naturelle ? Pour preuve, vous n’avez qu’à regarder un bébé dormir ou votre animal domestique. Comment respire-t-il ? Eh bien, surtout en utilisant son ventre. C’est tout de même malheureux d’avoir oublié notre respiration naturelle et en plus, de l’avoir remplacé par une respiration artificielle comme la respiration thoracique. 

Toujours est-il qu’avec de l’entraînement, vous pourrez parvenir à respirer à nouveau de manière naturelle. Voici les différentes étapes pour ce faire :  

1- Inspirez par le nez, sans forcer, de la manière la plus naturelle possible et ce, tout en gonflant le ventre. 

2 – Expirez ensuite en dégonflant le ventre, par la bouche si vous voulez. 

Pour vous aider à sentir votre ventre se gonfler et se dégonfler et surtout, pour savoir si vous faites l’exercice correctement, vous pouvez mettre une main sur celui-ci.

– Respiration profonde

Après avoir bien maîtrisé la respiration abdominale, vous pouvez maintenant essayer la respiration profonde, qui est un cran au-dessus. La différence avec le premier exercice, c’est que cette méthode ne jette pas complètement à la poubelle la respiration thoracique. En fait, elle combine respirations abdominale et thoracique. C’est pour cela qu’elle est profonde. Car elle sollicite en effet tout le corps. Voici les différentes étapes à pratiquer. Vous pouvez d’ailleurs commencer à vous entraîner en étant couché. Cela sera plus facile et vous pourrez mieux ressentir les différentes zones de votre corps sollicitées par votre respiration.  

1- Comme pour la première méthode, inspirez par le nez, sans forcer, de la manière la plus naturelle possible et ce, tout en gonflant le ventre. Mais il ne faut pas vous arrêter là. Après que le ventre soit gonflé, continuez d’inspirer en faisant passer votre respiration par le thorax.

2- Expirez ensuite en détendant le plus possible vos épaules, puis en dégonflant le torse et enfin, le ventre. Vous pouvez expirer par la bouche. 

Respiration : pratiquer la cohérence cardiaque 

Nous avons donc vu plus haut les deux principales respirations idéales pour détoxifier votre corps et votre esprit au mieux. Il faudra par contre vous entraîner très régulièrement. L’entraînement est en effet très important car c’est comme cela que votre respiration deviendra naturelle et pas autrement. 

Car en effet, si vous attendez d’être en pleine crise d’angoisse pour pratiquer l’exercice, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à réguler votre organisme. Vous pouvez même ne pas y arriver, car votre corps et beaucoup trop tendu à ce moment et vous n’aurez d’autre choix que d’attendre que les symptômes passent tout seul, dès que l’organisme se sera bien fatigué. L’entraînement régulier vous aidera en fait à ne pas faire apparaître de crise d’angoisse, en en éliminant directement les premiers symptômes par une bonne respiration.

Et ne dites pas que vous n’avez pas le temps de vous entraîner. Car vu que votre respiration est naturelle, vous pouvez apprendre à la réguler partout. Je vous donne des exemples : dans une salle d’attente, en attendant à une caisse de magasin, dans un embouteillage, aux toilettes…! Bref, vous aurez forcément le temps, au cours de votre journée, de pratiquer cet exercice. Et si vous ne l’avez pas, il va falloir en trouver, car rien n’est plus important que votre santé, non ? 

– L’application Respirelax

Il existe sur Internet énormément d’exercices divers de respirations à pratiquer. A vous de voir quels exercices vous correspondent le mieux. Je vous parlerai pour ma part, dans cet article, de la méthode que j’utilise. La cohérence cardiaque.

Je trouve cette méthode vraiment efficace car celle-ci utilise la respiration profonde. De plus, si vous avez un téléphone portable, vous pourrez trouver des applications vous permettant de faire cet exercice. Notamment l’application “Respirelax”. Il s’agit d’une goutte qui monte et qui descend, tout en émettant un son dès qu’elle le fait et ce, afin de vous aider à réguler votre respiration. Vous pouvez également y ajouter une musique si vous le souhaitez et choisir la durée des inspirations/expirations. Car la durée ne procure pas les mêmes effets et c’est donc à vous de la choisir par rapport à ce que vous souhaitez ressentir, c’est à dire : 

– Vous sentir dynamisé : 6 inspirations et 4 expirations en secondes

– Vous sentir relaxé : 4 inspirations et 6 expirations en secondes

– Ou vous sentir équilibré : 5 inspirations et 5 expirations en secondes. 

Bien évidemment, mise à part cette application, il existe bon nombre de vidéos qui vous aideront à pratiquer cet exercice. Vous pouvez aller sur le site Youtube pour ce faire.

– Durée de l’exercice

 

Vous pouvez choisir la durée totale de l’exercice. Voici mon conseil. Si vous êtes quelqu’un au tempérament anxieux mais que cela ne vous gâche pas trop la vie, mais que vous souhaitez tout de même apprendre à moins stresser, pratiquez 15 minutes dans votre journée. 5 minutes le matin, 5 le midi et 5 le soir.

Par contre, si vous êtes un grand anxieux, souffrant d’ailleurs de troubles anxieux tels que d’un TAG et que cela vous handicape fortement au quotidien, essayez de passer la durée de l’exercice à 30 minutes : 10 minutes le matin, 10 le midi et 10 le soir. Je vous conseille d’ailleurs de faire l’exercice du soir juste avant de vous coucher. En effet, la sensation de détente que vous éprouverez à ce moment fera apparaître les premiers symptômes de sommeil. Vous pourrez donc vous endormir beaucoup plus facilement ensuite. Cette méthode aide beaucoup à lutter contre les insomnies. 

– Comment pratiquer la cohérence cardiaque de la manière la plus optimale possible ?

Après avoir choisi entre les modes équilibré/relaxé/dynamisé ainsi que la durée de l’exercice, il vous faut maintenant suivre le mouvement de la goutte (ou d’autre chose si vous utilisez une autre application ou une vidéo) avec votre respiration. 

Prenons l’exemple de la méthode équilibré, c’est à dire 5/5. Il y a lieu de pratiquer la respiration profonde. Votre inspiration durera 5 secondes et votre expiration également. Essayez de pratiquer une respiration fluide. C’est-à-dire de ne pas faire de pause entre l’inspiration et l’expiration. 

En bonus, vous pouvez pratiquer des techniques de visualisations. C’est-à-dire que quand vous inspirez, vous pouvez imaginer votre souffle monter au milieu de votre poitrine, vers votre coeur. Ensuite, en expirant, imaginez votre souffle descendre dans votre ventre. 

Vous pouvez même y ajouter des images. Par exemple, à l’inspiration, vous pouvez imaginer une image vous procurant du bonheur et du calme. Cela peut-être la plage, un moment en famille, une nourriture que vous appréciez etc… A l’expiration, vous pouvez imaginer que tout ce qui est négatif en vous sort de votre corps.

C’est pour cela que je vous dit qu’il vous faudra de l’entraînement. Car vous verrez que concilier respiration avec plusieurs visualisations concomitantes peut s’avérer compliqué au départ. 

Mais avec de l’entraînement, vous y arriverez ! Et croyez-moi, vous ressentirez bien vite les résultats. Votre corps sera beaucoup plus apaisé. Et votre esprit, également.