Sélectionner une page

Partout, nous entendons parler de la nécessité d’avoir une bonne alimentation pour une bonne santé physique. Et également mentale. Il est même précisé que le sport, s’il est également très important pour notre bien-être général, ne jouerait sur celui-ci qu’à 20 %, contrairement à l’alimentation qui jouerait donc un rôle majeur sur notre santé, soit, 80 %. Certains d’entre nous optent pour des régimes et d’autres, pour un rééquilibrage alimentaire.

Beaucoup ont du mal avec la notion de rééquilibrage alimentaire. Car ils pensent bien souvent que ce n’est qu’un coup de marketing, histoire de renouveler la notion de régime. Nous verrons plus bas que cela n’est pourtant pas le cas. Je pense qu’il est indispensable, dans le cas de troubles anxieux, de revoir notre alimentation. Car les aliments que nous choisissons en disent long sur le respect que nous avons pour nous-mêmes. En effet, si nous ne respectons pas notre corps en le gavant de choses que nous savons pourtant malsaines pour notre santé, c’est que nous n’avons pas beaucoup d’estime pour nous et donc, que nous pouvons clairement être sujets aux troubles anxieux.

Dans un premier temps, nous verrons donc ensemble en quoi le rééquilibrage alimentaire peut diminuer vos troubles anxieux. Nous verrons également pourquoi celui-ci est très différent d’un régime classique. Il y aura lieu ensuite de l’analyser plus en détail, en découvrant les aliments à privilégier et ceux à bannir. Avec un exemple de programme que vous pourrez appliquer quotidiennement. Enfin, car il n’est pas toujours évident de ne pas craquer, je vous donnerai quelques astuces afin de préserver votre volonté. Vous apprendrez donc à manger sainement et surtout, avec grand plaisir.

Table des matières

Rééquilibrage alimentaire : pour la diminution de vos troubles anxieux 

Comme précisé ci-dessus, l’alimentation peut clairement jouer sur la fréquence et la sévérité de vos troubles anxieux. Je ne dis pas qu’avoir une alimentation 100 % saine fera disparaître définitivement votre anxiété. Car l’anxiété est un trouble émotionnel complexe qui est déclenché par bon nombre de facteurs, tels que les expériences de la vie, l’éducation, la génétique etc… mais il a clairement été démontré scientifiquement que certains aliments peuvent atténuer vos troubles anxieux, car ceux-ci présentent des composants apportant de nombreux bénéfices pour votre cerveau.

Je vous en citerai quelques-uns ici, étant précisé que je ne rentrerai pas dans des explications scientifiques poussées sur le pourquoi de leurs bénéfices, n’étant moi-même pas scientifique. Je vous invite donc à parcourir le net si vous souhaitez approfondir vos connaissances pour un composant en particulier.

En tout cas, parmi les aliments à privilégier que je vous cite plus bas, ceux-ci ont tous au moins un des composants ci-dessous participant au bien-être de votre corps et de votre esprit. Lesdits composants sont les suivants :

– Le tryptophane, lequel est un composant de la sérotonine, qui est un neurotransmetteur de votre cerveau agissant sur le plaisir, le bonheur, la joie. La banane, par exemple, est constituée de ce composant. 

– La dopamine et la noradrénaline, lesquelles vous amènent de l’énergie. Vous pouvez également les libérer en pratiquant un sport

– Le fer. Vous pouvez en trouver dans les légumineuses.

– La vitamine B

– Le magnésium marin. Vous n’en trouverez pas dans les aliments, mais vous pouvez en trouver dans une Pharmacie. Le magnésium marin est connu pour calmer l’anxiété. Cela vous donnera donc un petit coup de pouce. 

– Les oméga-3. Vous en trouverez dans les poissons gras, tels que le saumon. 

Rééquilibrage alimentaire : à ne pas confondre avec le régime 

La plupart des individus font un amalgame entre le rééquilibrage alimentaire et le régime. Sauf que ce n’est pas la même chose. Voyons donc ensemble les différences fondamentales existant entre les deux.

– Les carences et frustrations du régime

 

Tout d’abord, qui dit régime dit diminuer les calories que l’on ingurgite. Résultat, le corps n’a pas assez de nutriment et tombe en carence. Dans ce cas-là, vous manquerez d’énergie et vous le ressentirez fortement si vous entamez une séance de sport. Car la fatigue se fera ressentir et vous aurez bien du mal à vous surpasser ! 

Et de plus, qui dit restriction dit frustration. C’est terrible d’aller dormir en ayant une sensation de faim et de ventre vide. Nous pensons maladroitement que cela est le meilleur moyen de mincir, sauf que tout ce que nous faisons à ce moment-là, c’est d’affamer notre corps. Il faut bien se dire que si le corps a faim, ce n’est pas par caprice. C’est qu’il a besoin de recharger ses batteries. Donc, si vous ne l’écoutez pas, deux conséquences vont se dessiner pour vous.

         1- Première conséquence 

La première, c’est que psychologiquement, vous vous sentirez très frustré. Rien que le fait de vous interdire un plaisir va profondément vous compliquer la vie en la rendant rigide. Vous allez être de mauvaise humeur et à force de vous interdire des choses sans arrêt, vous pouvez être certain de craquer et même, de plus belle et ce, dès la moindre petite contrariété. Vous mangerez en effet peut-être même plus qu’auparavant ! Il faut bien se dire que la nourriture ne doit pas être une tare ou une frustration. Celle-ci est naturelle et doit rester un plaisir. Inutile donc de vous frustrer, ce qui ne fera que vous culpabiliser si vous craquez et diminuer votre confiance en vous.

          2 – Deuxième conséquence

La deuxième conséquence, que vous pouvez d’ailleurs ignorer, c’est qu’en affamant votre corps en pensant le faire maigrir, c’est tout le contraire qui se produit. Et cela, je ne le savais moi-même pas avant. En réalité, quand le corps est en carence, il se sent en danger car il se croit en famine. Celui-ci, pour se protéger et donc, pour vous protéger, stocke les graisses afin de pouvoir “survivre” avec ses réserves. Donc, votre corps ne brûle pas les graisses. Il les conserve. C’est la raison pour laquelle vous n’arrivez pas à maigrir. Au début, certes, vous pourrez avoir des résultats avec le régime hypocalorique. Vous pourrez même perdre facilement 3-4 kg la première semaine ! Mais sachez qu’il s’agit surtout d’eau que vous perdrez. Vous verrez bien vite que vous finirez pas stagner. 

– Le choix du rééquilibrage alimentaire 

Contrairement au régime, le rééquilibrage alimentaire ne compte pas les calories. Il permet juste à votre corps d’ingurgiter de meilleurs nutriments pour son bon fonctionnement et ce, sans ressentir la moindre frustration et sensation de faim. De plus, nous avons tous tendance à souvent manger les mêmes choses. En entamant un rééquilibrage, vous découvrirez de nouvelles recettes à préparer, très goûteuses, que vous n’aurez jamais pensé cuisiner auparavant ! 

De plus, le rééquilibrage alimentaire n’interdit aucun aliment. Vous avez clairement le droit de manger gras, sucré ou salé quelquefois. Il faudra juste le faire plus occasionnellement en ne se jetant pas sur la première friandise venue. Mais, j’insiste là-dessus : aucun aliment n’est interdit !

Rééquilibrage alimentaire : quels aliments privilégier ?

Afin de vous aider à appliquer une meilleure alimentation dans votre quotidien, je vous donne ci-dessous une liste, non exhaustive bien évidemment, d’aliments à privilégier pour votre santé. J’ai compartimenté ladite liste en différentes rubriques. 

1- Aliments : 

– Protéines :

  • Viande : Dinde, poulet, boeuf, porc
  • Oeuf
  • Tofu, seitan, tempeh (notamment pour les personnes végétariennes, mais pas que)
  • Poissons : saumon, sardine, maquereau, hareng, thon, anchois

– Fruits :

  • Banane, orange…globalement, tous les fruits sont permis.

– Produits laitiers :

  • Lait, yaourt nature, yaourt grecque, fromage blanc 0 % de matière grasse…

– Céréales : 

  • Avoine

– Huiles et épices

 

  • Soja (sauf le soja sucré, bien entendu !), et globalement, tous les épices dont le curcuma, le curry, les graines de sésame…ainsi que bon nombre d’huiles, telles qu’huile d’olive, huile de coco, huile de tournesol etc…

– Aliments comportant du “bon” gras :

  • Noix, noisettes, amandes
  • Beurre de cacahuète 

– Légumineuses 

 

  • Patate douce, lentilles corail, haricots rouges…

– Féculents dont aliments “complets”

  • Riz complet, pâtes complètes, pain complet, pain de seigle, quinoa, boulgour, épeautre… 

– Légumes 

 

  • Tous les légumes sont permis ! légume-feuille, haricot, courgette…

– Friandise tolérable

 

  • Chocolat noir, avec 75 % de cacao au minimum 

2 – Boissons

– En général

 

  • Principalement de l’eau !

– Boissons chaudes :

 

  • Infusions : Camomille, mélisse, verveine…
  • Thé vert

Rééquilibrage alimentaire : quels aliments sont à bannir ? 

Voyons maintenant quelques aliments à bannir, ou à ingérer plus occasionnellement. Certains d’entre eux, en effet, peuvent vous faire grossir, mais pas seulement. Vu qu’ils ne comportent pas beaucoup de nutriments sains, ceux-ci peuvent également perturber votre organisme, comme votre transit, rendant la digestion difficile et provoquant, par conséquent, de la fatigue. Je ne reviendrai pas sur les autres conséquences négatives d’une mauvaise alimentation sur la santé en général. Car je pense que vous les entendez assez via les différents supports médiatiques existants. 

– Le sucre raffiné

 

Sachez que le sucre est votre pire ennemi. Nous le trouvons malheureusement maintenant dans quasiment tous les aliments, donc, vous ne pourrez pas l’éliminer définitivement. Cependant, il est urgent de le réduire, car il est clairement le mal principal de votre organisme. Il vous fait en effet grossir et peut provoquer, à la longue, des maladies à votre corps, telles que le diabète, par exemple. C’est en réalité une drogue. Il s’agit sans hésitation de la substance dont vous aurez le plus de mal à vous passer. 

Car les aliments sucrés ont bon goût. Ils sont appétissants. D’ailleurs, quand vous mangez un aliment sucré, vous avez un pique d’énergie temporaire. Cependant, celui-ci baisse rapidement, ce qui a pour conséquence de faire augmenter les hormones du stress telles que le cortisol. De plus, un aliment sucré comporte des nutriments insuffisants pour votre organisme. Votre ventre ne sera donc pas suffisamment rempli et vous ressentirez très vite, à nouveau, la faim. 

Cependant, votre corps a tout de même besoin de sucre. Mais de bon sucre. Tel que le fructose, que l’on retrouve dans les fruits. Il est tout de même à préciser que, contrairement à ce que l’on peut penser, les fruits sont certes bons pour la santé, mais, du fait de leur teneur en sucre, ne sont pas à consommer à l’excès. 

Il y a donc lieu d’éliminer le plus possible le sucre raffiné et non le sucre naturel. Le sucre raffiné est donc le sucre blanc que vous trouverez principalement en magasin, ou dans les plats préparés, les glaces, les pâtisseries, les bonbons, les sodas etc…

Mais comme je l’ai précisé plus haut, vous pouvez vous autoriser quelques friandises occasionnellement. N’en abusez juste pas trop.

– Les aliments et boissons industriels

 

Etant donné que le sucre raffiné est présent en grandes quantités dans les plats industriels, évitez-les au maximum. Ils y a d’ailleurs dans ceux-ci bon nombre d’autres cochonneries. Donc, les plats tout faits juste à réchauffer sont vraiment à proscrire et à manger seulement pour dépanner exceptionnellement. Méfiez-vous également des plats préparés allégés vous promettant une perte de poids. Car ceux-ci restent tout de même des plats préparés remplis de conservateurs et ne possèdent souvent pas assez d’éléments nutritifs, rendant votre corps carencé. 

Evitez également les fast-food, sauf un de temps à autre si vraiment vous aimez cela. Mais pourquoi, au lieu d’acheter un hamburger de fast-food, ne pas le faire vous-même, avec des ingrédients que vous aurez choisis ? Cela sera déjà bien plus sain et naturel !

Idem pour les boissons. Si vous êtes un adepte du jus d’orange le matin, évitez d’acheter les bouteilles toutes faites dans les magasins, lesquelles sont remplies de sucres ajoutés et de cochonneries. Pressez plutôt une orange vous-même et vous verrez que votre jus d’orange sera bien plus succulent et surtout, on ne peut plus naturel !

– L’alcool

 

Il est inutile d’interdire l’alcool. Mais il vaut mieux n’en boire qu’occasionnellement. Car l’alcool contient du sucre. Après, il est vrai que certains alcools sont moins sucrés que d’autres. C’est le cas pour la bière ou le vin, par exemple. A vous donc, si vraiment vous souhaitez en consommer tout de même, de le faire avec modération. 

– Le fromage

 

J’ai mis le fromage dans cette catégorie, mais celui-ci n’est pas vraiment à bannir. Il est en effet conseillé d’en manger dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire, étant donné que celui-ci est bourré de calcium. Un bon nutriment pour votre organisme, donc. Comme tout produit laitier. En général, tout type de fromage peut être consommé. Mais, toujours avec modération, car c’est tout de même un aliment gras. La quantité autorisée dans une journée est normalement de 30 g.

– Les aliments trop gras

 

Vous aimez manger de bons plats traditionnels, tels qu’une bonne choucroute, ou une tartiflette ? Pas de soucis. Mais pas trop souvent non plus, j’entends. Car ces plats sont en effet extrêmement gras et caloriques. Ils doivent donc vraiment rester occasionnels. 

C’est pareil pour le beurre. Vous avez le droit d’en manger, même tous les jours, dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire. Mais ne comptez pas plus de 10 g par jour.

– Le café

Je sais que bon nombre d’entre vous aiment boire un bon café, voire plusieurs au cours d’une journée. Cela n’est pas interdit. Cependant, il est conseillé de ne pas boire plus de deux tasses de café par jour. Etant donné que celui-ci est un excitant. 

D’ailleurs, je vous donne ici une petite astuce pour réduire votre consommation de sucre, si vous aimez le café en y ajoutant systématiquement un sucre. 

Par exemple, si vous avez l’habitude de prendre deux cafés par jour avec un sucre dans chacun, essayez maintenant de les boire sans sucre. Je vous assure que vous prendrez l’habitude de le faire sans que cela ne vous frustre et ce, bien que le goût soit différent au début. Imaginez le résultat en une semaine. Deux sucres de moins en une journée = 2 X 7 = 14 sucres en moins ! Ce qui n’est pas négligeable. D’ailleurs, pour la petite anecdote, savez-vous qu’un vrai amateur de café ne mettra jamais de sucre dans celui-ci et ce, afin d’en savourer au maximum son goût véritable

Rééquilibrage alimentaire : exemple de programme journalier 

Voici maintenant un exemple de programme journalier afin de vous donner des idées pour organiser vos repas quotidiens. Il y a cependant deux choses particulières à savoir avant :

La première, c’est que quand je parle “d’un fruit”, il faut savoir que certains fruits, au vu de leur petite taille, ne sont pas considérés comme tel. C’est le cas, par exemple, des clémentines et des kiwis. Donc, si vous aimez les clémentines, il faudra en manger 2 afin que cette portion puisse être considérée comme un fruit. 

La deuxième, c’est que je ne mentionnerai pas ici la quantité exacte de ce que vous devez consommer. Tout simplement car les quantités dépendent de votre sexe, de votre poids initial, de votre âge etc…en fait, tous les programmes sont personnalisés. C’est pour cela que si vous souhaitez vraiment suivre un programme vous correspondant totalement, il serait judicieux de prendre attache avec une Diététicienne pour ce faire. Pour ma part, je suis passée par le site en ligne https://www.makemehealthy.fr/ J’ai pu apprendre beaucoup de choses grâce à ce site. Je sais maintenant comment bien manger et peux donc continuer seule sur ce chemin. 

– Petit-déjeuner :

Nous avons souvent tendance à sauter le petit-déjeuner ou à manger très peu et surtout, bon nombre de gâteaux industriels. Donc, nous sommes vite affamés au cours de la matinée et manquons vite d’énergie. Avec un bon petit-déjeuner, vous n’aurez aucune sensation de faim jusqu’à 12 h. Cela m’a d’ailleurs fortement surprise au début. 

– Fromage blanc 0 % de matière grasse, avec un carré de chocolat noir 75 % de cacao à émietter

– 2 clémentines

– Du pain complet beurré 

– Un café si vous le souhaitez

– Déjeuner du midi : 

 

Etant donné que votre assiette sera composée de tous les nutriments nécessaires à votre organisme, vous allez très vite sentir qu’après une si belle assiette, vous serez vraiment rassasié !

Votre assiette doit donc être composée comme suit : 

– 50 % de légumes, 25 % de protéines et 25 % de féculents

– Un fruit 

– Collation 

 

Entre le midi et le soir, il est vraiment difficile de ne pas avoir envie de manger un petit quelque chose. La collation vous aide donc à tenir jusqu’au soir. En gros, avec le rééquilibrage alimentaire, vous n’aurez aucune sensation de faim dans la journée. Et quand vous commencerez à l’avoir, il sera d’ailleurs l’heure de passer à table !

– Amandes ou noisettes

– Une compote sans sucre ajouté (avec le goût des fruits, vous ne ressentirez d’ailleurs aucun manque de sucre)

– Un café si vous le désirez 

– Dîner 

 

Le dîner est censé être plus léger. Au moins par rapport au déjeuner. La quantité de protéines doit normalement être réduite de moitié par rapport au midi. Par exemple, si vous avez pris 100 g de protéines le midi, il serait donc préconisé d’en consommer 50 g le soir. 

– 50 % de légumes, 25 % de protéines et 25 % de féculents

– 30 g de fromage 

– Une infusion dans la soirée si vous le désirez

Rééquilibrage alimentaire : pourquoi est-ce si difficile de ne pas craquer ?

Le rééquilibrage alimentaire pourra donc vraiment vous changer la vie. Cependant, il y a deux points que je souhaite approfondir ici. Et ce, afin d’éviter le craquage inutile.

– L’organisation

 

Je ne vous cache pas que manger plus sainement prend plus de temps. Déjà, si vous souhaitez des légumes frais, il faudra aller aux courses plus souvent. Ensuite, vos proches ne mangent pas forcément comme vous. Il vous faudra donc une bonne organisation pour préparer les repas de tout le monde. Il faudra aussi, si vous travaillez, vous préparer un repas la veille pour le lendemain midi. 

Cela peut donc paraître beaucoup plus contraignant que d’aller chercher un fast-food, par exemple. Car avec lui, pas besoin de faire de vaisselle et comme son nom l’indique, celui-ci se mange rapidement. Et c’est d’ailleurs très bon. Car le gras a bon goût. Mais il s’agit là de la solution de facilité. Car manger comme cela donne une sensation de récompense, mais qui n’est malheureusement que temporaire. C’est le principe de la récompense immédiate que j’explique dans mon article sur la confiance en soi.

– Tolérer le regard des autres

Je vous le dis clairement, lorsque vous entamez un rééquilibrage alimentaire, vous pouvez passer pour un extraterrestre aux yeux des autres. Car en mangeant plus sainement, cela veut dire : éviter les croissants au travail, les restaurants entre collègues etc…Vous serez susceptible d’être jugé. Vu que vous ne mangerez plus comme la plupart des individus. Car quand nous agissons un peu différemment de la masse, vous savez ce qu’il en est…Après, comme je l’ai déjà dit, il ne s’agit pas de devenir psychorigide et intransigeant. Vous pouvez aller au restaurant avec vos collègues de temps en temps. 1 fois par semaine, par exemple. Mais pas tous les jours. Il y aura donc lieu de travailler sur votre capacité à tolérer le regard des autres. 

Rééquilibrage alimentaire : les astuces qui vous aideront en cas de tentation 

Je finirai cet article en vous donnant quelques petites astuces afin de ne pas céder à diverses tentations que vous regretterez par la suite.

– Différencier la gourmandise de la faim

 

Lorsque vous avez une folle envie d’ingurgiter un aliment en particulier, posez-vous la question suivante. Est-ce parce que vous venez de l‘apercevoir alors qu’il y a une minute, vous n’y pensez même pas ? il s’agit donc là de gourmandise. Ou sinon, attendez au moins 30 minutes avant de le consommer. Si ça se trouve, au bout des 30 minutes, vous n’y penserez même plus. Il s’agissait donc également de gourmandise. Par contre, si vous y pensez encore au bout des 30 minutes, c’est peut-être que votre corps a vraiment besoin de cet aliment. Et ce, quelles qu’en soient les raisons. Inutile donc de culpabiliser. Vous pouvez vous autoriser à succomber à une petite tentation. 

– Se demander si l’on a faim ou soif

Savez-vous que quand vous ressentez une sensation de faim, quelquefois, il s’agit plutôt de soif ? Vous pouvez tenter l’expérience. La prochaine fois que vous aurez faim, buvez un grand verre d’eau et attendez. Quelquefois, votre corps avait juste besoin de s’hydrater. Sauf qu’il ne l’exprime pas toujours de la bonne manière. D’ailleurs, en parlant d’hydratation, envisagez de boire au moins entre 1.5 et 2 litres d’eau par jour. L’eau est en effet très importante pour votre corps, composé lui-même d’énormément de quantité d’eau.

– Vous aider d’une application 

 

Avant d’entamer un rééquilibrage alimentaire, j’avais commencé un régime hypocalorique. Bien que celui-ci ne soit pas conseillé, le fait d’utiliser une application comptant les calories de chaque aliment m’a tout de même permis de beaucoup apprendre de ceux-ci. Je me demandais auparavant comment j’avais pu prendre du poids. Eh bien, en me rendant compte de la quantité de nourriture et de calories que j’ingurgitais grâce à l’application, plus rien ne m’étonnait ! 

Maintenant, avec le rééquilibrage alimentaire, les aliments sains n’étant eux-mêmes pas très caloriques, je n’utilise plus trop cette application. Je peux cependant quelquefois l’utiliser afin de faire un mixte entre celle-ci et le rééquilibrage. Cela me permet, avec cette méthode, de manger sainement tout en m’autorisant quelques écarts. Pour information, l’application que j’utilise se nomme “Foodvisor”.

– Prenez vos mensurations au lieu de vous peser 

 

C’est ce que je ne savais pas au départ. Car quelquefois, même en mangeant sainement, vous avez l’impression de ne pas perdre de poids ou voire même, d’en prendre ! Cela peut donc clairement être démoralisant et vous redonner envie de manger comme auparavant. 

Cependant, le poids ne veut pas toujours dire grand chose. Car le poids peut représenter votre masse musculaire et non votre masse grasse. Vous pensez donc stagner alors que vous mincissez tout de même. Sauf que cela ne se voit pas sur la balance. Ce cas peut être valable si vous faites de la musculation, par exemple. Vous pouvez, en pratiquant ce sport, clairement prendre 3 kg. Mais cela ne sera que du muscle. Donc, inutile de vous démoraliser, vous n’avez pas grossi. Dans ce cas, pour vous rendre compte d’une amélioration, il y a lieu de prendre vos mensurations à certaines zones principales, telles qu’aux bras, au ventre, aux cuisses, aux hanches etc… Vous pourrez être surpris du résultat ! 

Vous verrez qu’opter pour une alimentation saine ne vous apportera que de nombreux bénéfices. Pourquoi donc ne pas agir maintenant ?