Sélectionner une page

Parmi les émotions fortement négatives que peut ressentir un être humain, il y a les émotions de rancune et rancoeur. Ces émotions, en effet, peuvent prendre la forme d’une grande colère, d’un désir de vengeance voire même, d’une tristesse sourde. Et le problème avec ces émotions, c’est que celles-ci seront, avant toute chose, extrêmement toxiques pour l’individu les ressentant. Ayant pour conséquence de le ronger, petit à petit, de l’intérieur. 

Afin d’éviter cela, nous ferons la distinction, dans un premier temps, de la rancune et de la rancoeur, lesquelles ne fonctionnent pas tout à fait de la même manière. Nous verrons ensuite qui d’entre nous est le plus susceptible de ressentir ces sentiments néfastes régulièrement ou facilement. Bien évidemment, nous parlerons ensuite des conséquences négatives risquant de se produire si vous entretenez ces ressentiments. Je vous aiderai à gérer la situation au cas-où ce ne serait pas vous qui ressentiriez ces émotions, mais une autre personne et de plus, à votre égard. Enfin, nous verrons ensuite les solutions pouvant vous aider à vous libérer de ces sentiments dévastateurs. Car il en va vraiment de votre santé. 

Par contre, je tiens tout de même à préciser que je m’adresse ici à toutes les personnes ressentant régulièrement ces émotions dans leur vie, sans forcément de raison apparente. Pour celles ayant été de vraies victimes ayant vécu, par exemple, la perte d’un proche dans un attentat, cet article risque de ne pas être suffisant. Il y a lieu, dans ces conditions, de se faire aider par un professionnel de la santé.

Parlons d’abord de la rancune. La rancune est une émotion que vous pouvez ressentir lorsqu’une personne vous a blessé ou lorsque vous pensez qu’une personne vous a blessé. Il peut également s’agir d’une situation que vous trouvez injuste. De ce fait, vous commencez à ressentir de la colère, laquelle, bien souvent, ne passe malheureusement pas. Celle-ci s’installe donc de manière quotidienne dans votre vie, faisant que vous n’arrivez pas à passer outre la blessure vous ayant été infligée. De ce fait et afin de vous libérer de cela, vous pensez que la vengeance est le seul moyen de retrouver la paix. Vous allez donc, bien souvent et si cela est possible, blesser l’autre et ce, autant que celui-ci vous a blessé. Sauf que malheureusement pour vous, le fait de réussir à vous venger ne soulagera en aucun cas votre blessure. Vous n’irez, en effet, pas mieux.

Rancoeur : définition 

Ensuite, il y a la rancoeur. Dans le fond, la rancune et la rancoeur peuvent paraître assez similaires. Cependant, la rancoeur s’exprime tout de même de manière plus visible. La colère s’y exprime en général de manière plus intense. Même si elle cache, bien souvent, le vrai sentiment ressenti qui est la tristesse. D’ailleurs, je vous conseille vivement, dès que vous ressentez une émotion négative comme celle-ci, de bien l’analyser afin de voir s’il n’y aurait pas une autre émotion plus sourde cachée derrière et laquelle est, en réalité, le vrai problème. 

Bref, la personne sujette à la rancoeur va, en fait, être une professionnelle de la rumination mentale. Celle-ci va sans cesse, en effet, se repasser la scène qui l’a blessé en boucle. Elle va s’imaginer, lors de cette scène, répondre différemment, attaquer l’autre etc…ou tout simplement se la remémorer telle quelle. Sauf qu’en faisant cela, le mental sera tellement puissant que les émotions ressenties seront exactement les mêmes que celles ayant été ressenties au moment même de la scène. Il peut s’agir d’émotions de déception, de haine, de peur etc…Ce cercle vicieux pousse donc la personne à ruminer sans cesse et donc…à ne rien faire du tout. Celle-ci reste alors bloquée dans son mal-être.  

Sommeil plus 120 gélules

Rancune et rancoeur : quelles personnalités sont le plus concernées par ces sentiments négatifs ?

Bien entendu, tout le monde a ressenti, au moins une fois dans sa vie, ce genre d’émotions. Nous sommes humains, après tout. Cependant, certains d’entre nous subissent ces émotions vraiment très souvent, lesquelles font presque même, maintenant, partie de leur personnalité. 

D’ailleurs, en parlant de personnalité, je vous invite à aller consulter mon article sur les troubles de la personnalité, lesquels peuvent souvent expliquer certaines émotions et comportements néfastes qu’une personne peut avoir. Et parmi ces troubles de la personnalité, une personnalité peut fortement être sujette aux émotions de rancune et rancoeur : la personnalité passive-agressive. En effet, celle-ci, bien souvent, en étant contrariée par quelque chose, ne le dira pas ouvertement mais le fera comprendre, de manière sournoise et détournée, par ses comportements ou ses non-dits. N’hésitez pas à aller consulter ledit article si vous souhaitez de plus amples informations sur cette personnalité, qui n’est pas le sujet de cet article et que je ne développerai donc pas ici. 

Et non jusqu’à aller à un trouble de la personnalité, il a tout de même été observé que les personnes les plus sujettes à la rancune et à la rancoeur étaient celles avec un fort ego et pouvant même être orgueilleuses (l’orgueil étant l’égo à son plus fort). Ils s’agit donc, bien souvent, d’individus fiers, autoritaires et ne souhaitant pas se soumettre aux autres. Ils ont la croyance, bien souvent et à tort, que les sentiments de rancune et rancoeur donnent l’effet d’être quelqu’un de fort, que les autres respectent. Or, ce n’est pas que les autres respectent ces personnes, mais plutôt qu’ils en ont peur. Ceux-ci confondent donc peur et respect. 

Rancune et rancoeur : conséquences

Bien évidemment et comme toutes les émotions négatives ressenties sur le long terme, éprouver rancune et rancoeur peut avoir de lourdes conséquences sur votre vie mentale, physique et relationnelle.

  • Conséquences émotionnelles 

Le problème en ressentant ce genre de sentiments, c’est que nous sommes rarement objectifs. L’autre est mauvais, nous nous sommes bons. L’autre nous a blessé, alors nous le blessons (même si ladite personne ne le fait, d’ailleurs, souvent pas exprès). Nous ne voyons plus du tout les qualités de l’autre, mais plutôt ses défauts. Bref, nous ne nous remettons pas en question de notre côté et ne sommes pas objectifs sur la situation. C’est nous qui avons raison et l’autre tort, un point c’est tout. 

Et forcément, en pensant comme cela sur le long terme, nous devenons colériques, puis bien souvent ensuite, tristes. Et si ces émotions négatives ne sont pas traitées rapidement et qu’elles s’éternisent, le risque est qu’à force de ruminer, l’individu peut commencer à perdre la confiance et l’estime qu’il a pour lui et se retrouver à développer des troubles anxieux voire même, une dépression. Lesquels sont, à plus proprement parler, des troubles émotionnels. 

D’ailleurs, si vous souhaitez retrouver confiance et estime de vous, n’hésitez pas à aller consulter la formation de Jean LAVAL, coach en développement personnel connu dans ce domaine. Il a même rédigé un livret gratuit à cet égard. Chouette pour aller, dans un premier temps, vous renseigner, non ? Ce livret, c’est juste ici :

  • Conséquences somatiques 

Le problème avec les émotions mal gérées, c’est que celles-ci font, à la longue, apparaître des maux physiques, lesquels peuvent être plus ou moins handicapants et plus ou moins dangereux pour votre santé. Cela est également valable pour celui qui refoule ses émotions, en coupant, par exemple, complètement les ponts avec quelqu’un et en se persuadant que cette situation ne l’affecte pas. Ce déni émotif va forcément faire apparaître des troubles physiques, puisque toute émotion ne pouvant sortir le fera par le corps. Parmi ces maux, il peut y avoir : 

  • Les troubles du sommeil, souvent dus à la colère, la rumination et la tristesse
  • Le manque d’énergie, très souvent dû à des situations laissées telles quelles et donc, non terminées
  • Les maux de tête dus à la tension accumulée et au stress

Et si vous souhaitez éliminer au maximum le stress, très souvent dû à la société actuelle, je vous invite à vous intéresser à la formation de Cindy THEYS, coach et formatrice dans le domaine du développement personnel. Car un stress trop élevé peut très vite vous faire basculer dans des troubles anxieux plus importants. Pour accéder à la formation, n’hésitez pas à aller consulter le bouton ci-dessous : 

  • Les problèmes au coeur. Cela arrive souvent aux personnes jugeant durement autrui et prenant les choses, justement, trop à coeur
  • Le cancer, lequel est l’ultime moyen que le corps à trouvé pour tenter de faire comprendre un message. Celui-ci a bien souvent émis des messages via d’autres troubles somatiques moins importants, mais n’ayant pas été pris en compte par l’individu. Le cancer provient dont de blessures très profondes non guéries et refoulées, lesquelles ont, petit à petit, rongé celui-ci de l’intérieur

Je ne manquerai pas de développer le lien entre émotions et maladies lors d’un prochain article.

  • Conséquences relationnelles 

Quand une personne ressent rancune et rancoeur, ses relations sont le domaine le plus impacté (hormis la souffrance qu’elle s’inflige déjà à elle-même). 

Bien souvent, si un individu ressent ce genre de sentiments, c’est que beaucoup de non-dits ont été instaurés dans la relation. Les émotions ne sont donc pas exprimées, bien souvent par peur du conflit ou d’entendre des vérités, lesquels pourraient nuire, voire stopper net, une relation. Malheureusement, en pensant bien faire pour éviter cela, c’est bien souvent ce que nous redoutons qui se produit, car l’émotion doit forcément sortir à un moment donné. Mais, bien souvent, celle-ci ne sortira que trop tard et de manière bien trop agressive et excessive par rapport à la situation donnée. Ce qui pourra, bien souvent, braquer la personne en face de vous, laquelle ne comprendra absolument pas cette réaction et pourrait ne pas tolérer cette manière de procéder. 

En réalité, une personne en proie à des sentiments de rancoeur et rancune ne tolérera donc pas ce braquage et ne veut pas entendre des vérités qui pourraient la blesser. Elle préfère alors faire preuve de froideur, d’aigreur voire même, couper les ponts. Il s’agit donc d’une fuite, laquelle ne résout malheureusement pas la situation. Ce qui est dommage avec ce manque de communication, c’est que la personne en face ne peut ni s’excuser, ni se remettre en question. Etant donné que celle-ci n’aura eu aucune explication. Une relation aurait peut-être donc pu être sauvée.

Vous comprendrez donc que bon nombre de relations dans votre vie risquent d’être impactées si vous agissez régulièrement de la sorte. Au risque de vous faire avoir une vision aigrie de la vie et des gens en général.  

Rancune et rancoeur : que faire si une personne éprouve ces sentiments à notre égard ?

Quelquefois, ce n’est pas forcément vous qui êtes atteint régulièrement par ces émotions de rancune et rancoeur. Il peut s’agir d’une personne de votre entourage. Cependant, avant de culpabiliser, posez-vous les questions suivantes :

  • Ai-je fait quelque chose de mal ?
  • Si oui, puis-je m’excuser ou me rattraper ?
  • L’autre a-t-il également sa part de responsabilité

Bien souvent, même si vous avez pu faire du mal, ce mal n’était pas volontaire. Il y a donc lieu de l’expliquer à l’autre. Vous pouvez également faire comprendre à l’autre que la communication aurait pu éviter cela. L’autre, souvent, comprendra qu’il ne s’agissait que d’une erreur d’interprétation et si chacun se remet en cause, la relation ne pourra qu’en être plus forte. 

  • Ne pas prendre la responsabilité de la rancoeur et de la rancune de l’autre

Cependant, quand une personne est trop rancunière, celle-ci peut ne vous donner aucune chance de vous expliquer voire même, de vous excuser. Dans ces conditions, vous pouvez toujours faire le premier pas. Même si vous estimez ne pas avoir, normalement, à le faire. Car dites-vous bien que la personne faisant le premier pas est la plus intelligente. Cependant, si celle-ci vous envoie à nouveau sur les roses, même si cela est difficile, il est temps, pour vous, de faire le deuil de cette relation. Vous n’avez, en effet, pas à prendre la responsabilité de la rancoeur de l’autre. Vous avez fait ce que vous pouvez de votre côté et donc, n’avez pas à culpabiliser.

  • Garder sa dignité 

Enfin, faites bien attention à la culpabilité malsaine. Certaines personnes exigeront que vous vous excusiez plus que de raison afin de vous humilier et bien vous faire souffrir comme elles estiment que vous devez souffrir après ce “préjudice” subi. Or, personne n’a pas le droit de venir entacher votre dignité comme cela. Vous n’avez à vous rabaisser auprès de quelqu’un en aucun cas. Fuyez ce genre de comportement toxique. Vous excuser une fois est déjà énorme. Et si l’autre ne le comprend pas, tant pis pour lui.

Rancune et rancoeur : comment se libérer de ces émotions destructrices ?

Voici maintenant les solutions afin de vous aider à vous libérer de ces émotions destructrices que sont rancune et rancoeur. Car dites-vous bien une chose. Malgré la croyance populaire qui est qu’avec le temps, tout passe, eh bien, ce n’est pas le cas. Car ces sentiments, bien que moins impressionnants émotionnellement avec le temps, n’en sont que plus dangereux car plus stables. Alimentant donc régulièrement la blessure déjà présente depuis longtemps. Ne comptez donc pas juste sur le temps pour régler vos problèmes. Passez plutôt à l’action et ce, pour votre bien.

  • S’affirmer 

Il est bon de savoir que ces sentiments proviennent, à la base, d’un défaut de communication, comme précisé plus haut. L’idéal serait vraiment de vous affirmer dès que quelque chose vous dérange. Car en faisant cela, vous comprendrez que vos interprétations seront, la plupart du temps, infondées et que si elles s’avéraient finalement correctes, cela vous permettra d’avoir de réelles explications avec l’autre. L’Accord Toltèque “ne pas faire de supposition” illustre d’ailleurs parfaitement cet état de fait. 

Ensuite et selon les explications fournies, vous pourrez choisir de garder contact avec la personne comme avant. Ou, au contraire, de tourner la page. Mais cela aura au moins pu être fait de manière claire et honnête, ce qui aura pour conséquence de réellement vous faire passer à autre chose, pour vous comme pour l’autre. 

Après, si vraiment la communication n’est pas possible pour tout un tas de raisons, telles que : la personne ne souhaite plus vous parler, l’affirmation de soi n’a pas pu être faite en temps et en heure etc…ce qui pourrait grandement vous aider et le fait de rédiger une lettre concernant la personne ou la situation en cause. Dans cette lettre, n’hésitez pas à écrire absolument tout ce que vous avez sur le coeur. Que vous l’envoyez ou non. Cet exercice est en effet très libérateur. Car il permet de faire sortir vos émotions et ce, malgré une affaire non résolue. De plus, préférez écrire à la main plutôt que sur ordinateur. Car les effets sur le cerveau ne sont pas les mêmes. L’impact de la lettre manuscrite sur le cerveau est bien plus important. 

Et pour vous aider à vous affirmer, Jean LAVAL, coach que j’ai mentionné plus haut, en a également créé une formation. Et vous pouvez également télécharger le guide gratuit qu’il a rédigé sur ce sujet juste ici :

  • Pratiquer l’acceptation  

Je vous invite à consulter mon article sur le lâcher-prise et l’acceptation pour plus de renseignements à ce sujet. Il y a donc lieu d’accepter la situation et quand conflit il y a eu avec une personne, évitez de commettre l’erreur de médire négativement sur elle à tout votre entourage. Cela n’aura pour effet que de vous faire stagner dans un sentiment de haine permanent. Car en faisant cela, vous n’acceptez pas les choses et donc, ne pourrez passer à autre chose. 

Et surtout, si cette personne était très importante pour vous, soyez logique. Elle n’a pas pu passer de toute blanche à toute noire. Votre vision à son sujet n’est donc plus objective. Il y a lieu, par conséquent, de respecter celle-ci et ce, tout en avançant dans votre vie. En vous disant qu’elle a fait, pendant un temps, partie des personnes importantes sur votre chemin de vie. Et que vos chemins ne sont juste, maintenant, plus les mêmes.

  • Travailler sur ses blessures 

Je pense qu’il s’agit là d’un des points les plus importants poussant une personne à être en proie à des émotions de rancune et rancoeur. Car si vous en faites l’expérience dans votre vie, vous verrez, bien souvent, que vous ne serez pas rancunier dans absolument tous les domaines. Il y aura, en effet, des domaines qui vous toucheront beaucoup plus et qui vous pousseront à une rancoeur et à une souffrance extrême. Donc, quand vous ressentez cela lors qu’une situation conflictuelle, par exemple, au lieu de haïr et de rejeter entièrement la faute sur l’autre, posez-vous la question suivantes : “Ah, tiens, cette situation me touche énormément. C’est qu’il y a quelque chose à travailler. Une blessure profonde s’est réveillée. Donc, quelle blessure cette situation ou cette personne a réveillé en moi ?”

Car vous comprendrez bien que ce n’est pas directement la personne ou la situation qui est en cause. Mais bien une blessure profonde enracinée dans votre esprit, laquelle vient justement d’être réveillée par ladite personne ou situation. Donc, afin de se défaire de ces émotions intenses, il y a lieu, avant toute chose, de s’introspecter.  

Travailler sur vos blessures est extrêmement important si vous souhaitez sortir de certains schémas répétitifs. Je ne manquerai pas de rédiger des articles à cet égard.

  • Pratiquer le pardon véritable

Comme précisé plus haut, il est bon de faire le premier pas. Que vous ayez tort ou non et ce, rien que pour votre évolution personnelle. Pour cela, il peut être difficile, parfois, de mettre son ego de côté, mais cela est pourtant nécessaire. Car comme dit plus haut, sachez que la personne faisant le premier pas est la plus intelligente. 

Avec la guérison de vos blessures, le pardon, véritable j’entends, est l’élément le plus vital pour vous libérer des sentiments de rancune et rancoeur. Il y a tellement de choses à dire sur celui-ci que j’en rédigerai, bien évidemment, un article. 

  • Envisager une thérapie 

Enfin, si vraiment votre rancune et votre rancoeur vous gâche la vie et que vous n’arrivez pas à vous en sortir seul, n’hésitez surtout pas à vous faire aider par un professionnel de la santé. Il n’y a, en effet, aucune honte à se faire aider. Le seul risque que vous courez en faisant cela, c’est de mettre votre égo de côté et donc, de vous sentir mieux. C’est donc plutôt une preuve de force, d’ailleurs, vous ne trouvez pas ?