Sélectionner une page

Nous sommes des milliards d’êtres humains sur terre. Et chacun possède sa personnalité. Certaines personnes nous ressemblent, d’autres ont l’air d’être tout notre contraire. Nous sommes, en tout cas, tous uniques. Cependant, une chose nous lie tous : le jugement des autres. Tout le monde a effectivement une fâcheuse tendance à juger autrui. Ceci peut avoir de grosses conséquences sur le bonheur de tout un chacun. Pourquoi donc se créer des problèmes là où il pourrait ne pas y en avoir ?

Je vous expliquerai dans un premier temps pourquoi nous avons cette tendance à juger mais aussi pourquoi nous détestons l’être en retour. Je vous donnerai ensuite des pistes pour vous libérer du jugement des autres. Et pour également vous aider à vous défaire du besoin de juger à votre tour afin de vous sentir en paix.

– Nous n’avons pas les mêmes croyances qu’une personne

En effet, nous sommes tellement nombreux sur terre que personne ne peut se ressembler. Vous rencontrerez dans votre vie des individus ayant le même genre de centres d’intérêts que vous et le même type de personnalité. Ceux-ci pourront donc devenir vos amis, même s’ils ne seront pas à 100 % identiques à vous. Ils auront probablement eu le même genre d’éducation, de parcours etc…

Cependant, d’autres personnes seront tellement différentes que vous pourrez ne pas comprendre leur façon d’agir. Une forme d’intolérance pourra donc se dessiner. Vos parents vous ont probablement inculqué certaines croyances sur ce qui est bien et mal de faire ou d’être. 

Par exemple, vous contenez toujours vos émotions car vos parents vous ont appris que les personnes exprimant leurs émotions étaient des mal élevées et ne savaient pas se tenir. Vous allez donc automatiquement juger négativement une personne s’énervant en public en disant ce qu’elle pense. Vous pouvez même éprouver de la colère à son égard.

– La personne est comme nous, mais nous ne l’admettons pas

Eh oui. Bien souvent, quand un comportement d’une personne nous agace profondément, c’est que celui-ci résonne en nous. Avez-vous déjà remarqué que certains défauts d’autrui ne vous posent pas de problème ? Par exemple, si une personne est profondément narcissique et que vous n’avez pas ce trait de caractère, cela peut vous faire sourire. Vous pouvez même la trouver “drôle”. Par contre, si vous avez, par exemple, tendance à tout vouloir contrôler et à donner des ordres, une personne vous faisant subir la même chose pourra vraiment vous faire sortir de vos gonds. 

Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation

– Pour appartenir au groupe, le jugement des autres est nécessaire

Il est humain et normal de bien vouloir s’entendre avec autrui. Et pour appartenir à un groupe, bien souvent, l’être humain est plus ou moins obligé de participer à certains commérages. En effet, la médisance, contre toute attente, peut renforcer certains liens et créer des affinités. Nous critiquons plus par automatisme ou par habitude qu’autre chose quand nous souhaitons intégrer un groupe. Au travail, par exemple, vos collègues s’intéresseront beaucoup plus à vos propos si vous êtes Madame/Monsieur scoop que si vous êtes le médiateur et le sage répandant la bonne parole. C’est vraiment dommage mais c’est malheureusement comme cela. Les gens aiment les histoires car cela leur permet de  passer le temps au travail et de rendre la journée un peu plus palpitante.

– Pour se rassurer

En jugeant autrui avec d’autres personnes, nous pensons être protégés car nous ne sommes pas la cible des critiques. Du moins, pour cette fois. Car cette sensation de protection n’est que momentanée. Nous savons pertinemment au fond de nous que nous sommes tout autant critiqués de notre côté. Nous entendons en effet des choses négatives sur tout le monde, sauf sur nous-mêmes. Donc, nous savons que tout le monde juge tout le monde, mais fait en sorte que cela ne se sache pas. 

De même, critiquer quelqu’un permet de nous croire momentanément supérieurs à lui en pensant que nos défauts sont moins importants. En réalité, nous sommes rassurés que les autres aient aussi des défauts.

Enfin, bien souvent, quand une personne critique beaucoup, c’est parce qu’elle pense être également beaucoup critiquée. Il s’agit donc d’une protection de sa part. Un peu comme si celle-ci souhaitait juger autrui par avance au cas-où l’autre en ferait de même en retour. Elle évite ainsi d’être déçue et blessée. Donc, au contraire, une personne se moquant du jugement des autres sera plus portée à vivre sa vie pleinement, à passer à l’action et de fait, ne ressentira pas le besoin de critiquer à son tour. Elle portera son attention sur autre chose : le fait d’avancer, d’être actrice de sa vie.

Jugement des autres : pourquoi détestons-nous être jugés ?

– Nous ne voulons pas que nos blessures s’ouvrent à nouveau

Comme le dit si bien le proverbe, ce qu’on ne sait pas ne blesse pas. En apprenant qu’une personne nous a critiqué par derrière, ou même si celle-ci le fait ouvertement devant nous, cela peut réouvrir de grosses blessures que nous avons déjà. J’expliquerai dans un article les 5 blessures principales que nous pouvons avoir car il est primordial de les connaître pour devenir conscient et entamer un processus de guérison.

Pour information tout de même, si une personne vous critique négativement, vous pouvez vous sentir : trahi, humilié, abandonné, rejeté, ou ressentir une grande injustice.

Le fait donc de ne pas guérir vos blessures peut vraiment vous porter préjudice. En effet, vous pouvez développer de la rancune, de la tristesse, un gros manque d’estime de vous, de la colère refoulée et donc, beaucoup de souffrance. Le problème, si vous ne traitez pas ces émotions et que celles-ci perdurent, c’est que cela pourra clairement vous ronger de l’intérieur et ce, au sens propre comme au figuré. Vous pouvez déclencher de véritables troubles psychologiques, tels que la dépression, par exemple, ou de graves maladies, telles qu’un cancer.

– Le jugement des autres peut empiéter sur l’estime de soi

Si une personne vous fait du mal car elle vous trouve différent, elle vous fait passer comme message que vous êtes inférieur à elle. Cependant, il n’en n’est rien. Car malgré nos différences, personne n’est meilleur que personne. Mais malheureusement, l’être humain a tendance à penser comme cela. 

Par contre, si vous avez déjà une faible estime de vous-même, ladite critique va vraiment vous faire croire que vous valez moins que les autres. Cela va donc clairement vous créer des croyances négatives et de là, vous ne pourrez qu’aller de moins en moins bien. Car en effet, l’estime de soi est primordiale pour trouver la paix intérieure.

Et si vous souhaitez aller plus loin pour apprendre à avoir confiance en vous, je vous recommande la formation de Jean LAVAL, coach en développement personnel que j’apprécie. Il a même rédigé un livret gratuit à cet égard donc, pourquoi ne pas aller le télécharger ? 

– Nous avons peur de nous retrouver seuls

En vous faisant critiquer, vous avez tout simplement peur que cela veuille dire que vous n’êtes pas aimé. Et étant donné que l’humain est un animal social, celui-ci ne pourra supporter cette croyance d’être détesté. 

Si vous avez ce genre de croyances, c’est que la critique vous a vraiment fait mal au niveau de votre être le plus profond. Alors que bien souvent, la personne qui vous critique ne juge qu’un de vos comportements (par exemple, si vous êtes souvent en retard) et non votre personne entière. Attention donc de bien faire la différence entre les deux.

Jugement des autres   : comment vous en libérer ?

Comme vous pouvez donc le constater, il est important de ne pas prendre à coeur ce que les gens peuvent penser de vous. Il faut que cela vous passe au-dessus de la tête et même si cela provoque en vous des contrariétés, ce qui est humain, il ne faut pas que vous restiez bloqué dessus et ce, afin d’éviter le sentiment de rancune, lequel est un véritable frein pour acquérir le bien-être. Il faut donc vivre votre vie pleinement en vous souciant le moins possible du regard des autres. Enfin, c’est très bien cela, mais comment faire ? 

– Vous dire une bonne fois pour toute que vous serez jugé toute votre vie et ce, constamment

C’est un peu malheureux mais je peux vous assurer qu’il s’agit d’une vérité. Tout le monde vous jugera et ce, constamment. Et même vos proches ! Car il en va ainsi de l’être humain, lequel a besoin de juger pour toutes les raisons citées ci-dessus. Et c’est bien évidemment pareil pour les autres. Ceux-ci seront constamment jugés eux aussi et par tout le monde également. Il y a donc un gros travail d’acceptation et de lâcher-prise à faire de ce côté. Car si vous ne pouvez en effet changer les autres, vous pouvez par contre changer votre façon de percevoir leurs jugements pour aller mieux.

Dites-vous bien aussi que quand des individus apprécieront ce que vous êtes ou faites, d’autres désapprouveront totalement. Nous sommes en effet tous différents et même si l’on pense que certains sont comme nous, ce n’est pas vrai. Car ils seront tout de même différents sur certaines points. Et la différence explique les jugements incessants.

Nous pouvons prendre comme exemple les célébrités ayant des fans qui les idolâtrent d’un côté et ce que nous appelons des “haters”, de l’autre. Ceux-ci, bien que les détestant, se mêlent tout de même de leur vie et les suivent.

Dites-vous donc bien qu’il est impossible d’être aimé par tout le monde et ce, même si vous êtes le plus grand sage de la terre. Il y aura toujours un camp pour vous et un camp contre vous. C’est le principe de la dualité. Et c’est comme cela.

– Les autres vous jugent souvent sur un comportement et non sur votre être profond 

Comme dit précédemment, quand une personne vous juge, c’est souvent sur un comportement que vous utilisez fréquemment et qui est différent du sien. Et comme dit plus haut, les gens tolèrent rarement la différence et seront donc portés à juger facilement. 

Par contre, ceux-ci ne jugent pas votre être profond, vu qu’ils ne le connaissent pas ! Au mieux, ils jugeront un comportement ou l’image sociale que vous dégagez sur le moment. Donc, au final, ils ne vous jugent pas réellement. Mais jugent seulement une petite facette de votre personnalité, soit 5 % environ de ce vous représentez véritablement. Pas de quoi s’affoler, donc. 

 

– La personne qui critique le fait par automatisme

Comme je l’ai également indiqué plus haut, la personne vous critique peut-être seulement pour appartenir à un groupe. En effet, vu que les absents ont tort, vous êtes peut-être le sujet de conversation de l’instant (eh oui, cela arrive aussi derrière votre dos, désolée). Ces critiques sont donc automatiques.

– La personne qui critique le fait pour se rassurer 

Comme je l’avais dit plus haut aussi, celle-ci peut également vous critiquer car elle est persuadée que vous le faites de votre côté. Cela est donc une protection de sa part due au manque d’estime qu’elle a pour elle-même.

– La personne vous envie

Il faut également le dire : si quelqu’un vous critique fréquemment, c’est que vous le préoccupez. Il peut effectivement vous envier si, par exemple, vous arrivez à vous exprimer sans avoir peur de conséquences alors que lui s’en sent incapable. Essayez de rechercher sur quoi celui-ci pourrait vous envier et je suis sûre que vous arriverez à trouver de petites choses.

seance hypnose mp3

– La personne n’ose pas assumer qu’elle vous ressemble, finalement

Je reprends ce que j’ai dit précédemment. Les gens n’aiment en général pas assumer leurs défauts. Ils vont donc détester cette part de vous qui est comme la leur. Si une personne vous critique donc sur un comportement, essayez de voir si celle-ci n’aurait pas tendance à avoir également le même comportement.

 

– La personne est mal dans sa peau

Et ça, j’en suis certaine. Plus une personne critique les autres et plus celle-ci est mal dans sa peau. Regardez autour de vous les personnes heureuses. Je ne pense pas que celles-ci soient vraiment sujettes à juger constamment. Analysez aussi une personne qui semble prendre sa vie en mains, être actrice de sa vie, faire des tas de choses, pour elle-même et pour faire avancer le monde. En général, ce genre d’individus n’a pas beaucoup le temps de s’attarder sur les critiques. 

Attention, je ne dis pas que dès que nous critiquons, cela veut dire que nous sommes mal dans notre peau. Car malheureusement, nous le faisons tous. Je pense plutôt aux personnes critiquant constamment et trouvant des défauts chez tout le monde sans arrêt, les rendant finalement aigries. Celles-ci sont probablement plus souffrantes que la moyenne.

– Et surtout, qu’est ce que le jugement des autres change véritablement dans votre vie ?

C’est vrai ça. Même si un individu vous a blessé avec une remarque que celui-ci a faite, demandez-vous vraiment ce que cela va véritablement changer dans votre vie à partir de ce moment. Vous allez perdre votre travail ? Votre famille ? Une catastrophe naturelle va s’abattre ? Non, pas vrai ? Mis à part la rancoeur que vous pourrez éprouver et les films que vous pourrez vous faire dans votre tête, rien de dramatique ne va arriver dans votre vie. 

Et même si la personne vous critique constamment auprès de tout le monde, pensez-vous que cela va changer quelque chose ? C’est elle qui est en train de se rendre malade à penser négativement sans arrêt à quelqu’un. Et cela prouve aussi qu’elle n’a pas vraiment d’occupations enrichissantes… 

Enfin, il en va de votre responsabilité de percevoir cette remarque comme une simple remarque et rien d’autre. A vous de ne pas en faire tout un plat et de vous concentrer sur vos objectifs dans la vie. Vous n’avez pas le temps de vous soucier du regard des autres si vous voulez évoluer. Même si quelqu’un vous critique, demain sera la même journée qu’aujourd’hui. Cela ne changera pas la face du monde. Si une critique est constructive, pourquoi pas. Sinon, au revoir. Vous n’avez pas de temps à perdre avec la méchanceté gratuite. Vous avez tant de belles choses à construire !

Pour aller plus loin sur ce sujet, je vous suggère le programme de Didier PENISSARD, auteur, conférencier et coach en développement personnel. Vous pouvez le trouver en cliquant sur le bouton ci-dessous :