La blessure de rejet fait partie des 5 blessures de l’âme mises en lumière par Lise Bourbeau, fondatrice de l’école de développement personnel Écoute Ton Corps. Il existe également la blessure d’abandon, d’injustice, d’humiliation et de trahison. La blessure de rejet demeure de loin la plus douloureuse, puisqu’elle touche directement l’être. Voilà pourquoi il est important de vous en libérer si vous en souffrez afin de vous pouvoir vivre une vie pleinement épanouie. Par rapport à autrui, vous vous sentez anormal et fragile. Vous ressentez souvent beaucoup d’anxiété. Vous vous sentez sans cesse attaqué par les autres et apparaissez fréquemment sur la défensive. La blessure de rejet vous fait profondément souffrir ? Comment soigner la blessure de rejet ?

1 — Prendre conscience de sa blessure de rejet et l’accepter

Prenez déjà conscience de souffrir de cette blessure. En effet, comment voulez-vous agir sur elle si vous n’avez même pas conscience de l’avoir ?

Il convient ensuite d’accepter cette blessure et toutes les émotions douloureuses qu’elle vous fait ressentir.

Puis, acceptez le rejet en lui-même. Eh oui, dans votre vie, vous allez réellement subir du rejet. D’ailleurs, plus vous choisissez de vivre en dehors des normes (pas de mari/femme, pas d’enfant, etc.) plus vous allez vous faire juger voire même, exclure. 

Cependant, dites-vous bien que même en ayant une existence correspondant tout à fait aux normes, vous allez vous faire critiquer et rejeter. Car on ne peut pas être aimé par tout le monde et vous n’avez pas de pouvoir sur ce que l’autre pense de vous.

Mais en règle générale, il est rare qu’une personne vous haïsse au plus haut point, si vous lui avez rien fait de mal. Comprenez alors bien que si une personne vous juge, ce n’est pas sur votre être profond, mais sur un trait de votre caractère ou un de vos comportements. Une minuscule facette de vous en somme. De plus, ce n’est pas parce qu’elle vous critique qu’elle ne vous apprécie pas. D’ailleurs, tout le monde est jugé par tout le monde. Donc, tout le monde se déteste ? Non. Il est urgent de vous défaire de cette croyance qui est « on me juge = on ne m’aime pas. »

2 — Apprendre la patience pour ne plus se sentir rejeté 

Rappelez-vous que la blessure de rejet reste la blessure la plus douloureuse et la plus profonde, d’autant plus si vous la traînez avec vous depuis l’enfance. Donc, restez patient pour la cicatrisation de cette blessure. Certaines personnes vous diront qu’il est impossible de guérir de cette blessure, que vous ne pourrez que la cicatriser, mais je n’y crois pas. Vous pouvez vous en libérer complètement. Le point à retenir, c’est que la guérison n’ira pas aussi vite que vous désirez et que vous vivrez de nombreuses rechutes, car il est difficile de soigner cette blessure. Ne vous démoralisez donc pas en cas de rechute et dites-vous que cette étape est normale. 

3 — Comment soigner la blessure de rejet en pardonnant

Lorsque plusieurs personnes vous rejettent, bien entendu que c’est douloureux. Cependant, pourquoi ne pas transformer cette souffrance une force ? En effet, peut-être qu’il existe un comportement ou un trait de votre caractère qui apparaît difficile à supporter chez l’autre. Dans ce cas, c’est peut-être le moment d’en prendre conscience et de vous perfectionner sur ce point. Voilà pourquoi il est important de vous pardonner : pardonnez-vous de ne pas être parfait et d’avoir des points à corriger chez vous. En vous permettant de vous remettre en question (et ne pas vous dévaloriser), vous allez forcément vous améliorer.

Lise Bourbeau explique également, dans ses livres, le concept du Triangle de l’Amour. Dans le cas de la blessure de rejet, ce triangle peut s’interpréter ainsi : je me rejette = je rejette les autres = les autres me rejettent. Par conséquent, lorsqu’une personne vous méprise, bien que vous ayez sans doute du mal à le croire, c’est qu’elle souffre de la même blessure que vous. Car si elle vous rejette, c’est qu’elle se rejette elle-même. Vous aurez donc maintenant plus de facilité à pardonner à vos pairs.

Guerir la peur d’etre denigre

4 — Arrêter d’interpréter les situations pour éviter de se sentir repoussé

Lorsque vous souffrez de la blessure de rejet, vous vous sentez constamment rejeté. Or, ce n’est pas parce que vous vous sentez repoussé que vous l’êtes réellement. 

Par exemple, peut-être vous êtes-vous senti dénigré dans votre enfance, par rapport à une situation précise ayant été vécue à ce moment. Aujourd’hui, en vous efforçant d’être un simple observateur de cette situation, demandez-vous s’il s’agissait bien de mise à l’écart ou si c’est vous qui l’avez interprété ainsi à l’époque. Votre interprétation était peut-être fausse. 

C’est pareil pour les évènements actuels de votre vie. Lorsque vous prenez mal une parole ou un comportement de quelqu’un, c’est peut-être parce que votre blessure de rejet est activée. Et s’il s’agissait juste d’une interprétation erronée de votre part ? Peut-être que la personne vous ayant blessé n’en avait absolument pas l’intention et qu’elle ne vous juge pas du tout ! 

Donc, lorsque vous commencez à ressentir du rejet, prenez le temps d’observer vos sentiments et vos pensées. Est-ce que votre manière de réagir vous fait du bien ? Probablement pas. Et elle ne fait sans doute pas de bien à vos proches non plus. En effet, avec cette blessure réveillée, vous pouvez avoir tendance à fuir, devenir agressif, bouder, et bien évidemment, à rejeter l’autre également. En prenant conscience d’avoir la blessure de rejet activée lors d’une situation, demandez-vous s’il n’existe pas une réaction qui apparaîtrait plus bénéfique pour vous. Plus vous allez vous introspecter, mieux vous vous sentirez. 

5 — Apaiser son anxiété lorsque l’on se sent mis à l’écart

Si vous souffrez de la blessure de rejet, vous présentez un grand risque de souffrir d’anxiété voire même, de troubles anxieux. Voici de petits conseils pour apaiser votre angoisse :

 

  • faites-vous plaisir. C’est très important pour éviter les ruminations. Bien sûr, il convient de ne pas fuir totalement dans votre monde imaginaire, comportement typique dans la blessure de rejet. Vous devez tout de même agir dans votre vie, en être l’acteur, mais pensez à prendre du temps pour vous ; 
  • méditez, si vous le pouvez, une dizaine de minutes par jour. Vous entraîner à laisser passer vos pensées vous évitera d’amplifier vos scénarios catastrophes. Cependant, si vous avez de lourds traumatismes, mieux vaut éviter la pratique de la méditation, qui peut vous faire paniquer. En effet, si votre intérieur est trop agité, il est préférable de commencer par des techniques de relaxation plus basées sur le corps, comme le hatha-yoga, par exemple ; 
  • effectuez du tri dans vos relations. Effectivement, vous pouvez avoir des personnes toxiques dans votre entourage. Il n’existe pas de personnes entièrement toxiques, mais disons que certains comportements d’une personne peuvent apparaître très toxiques pour vous. Vous ne devez pas forcément couper les ponts avec ces personnes, mais au moins prendre des distances. Car deux personnes blessées à peu près de la même manière peuvent se tirer mutuellement vers le bas. Mieux vaut donc éviter ce type de relation ; 
  • évitez de fuir une situation anxiogène, car cette attitude ne vous rendra que plus anxieux. Dites-vous que, quelle que soit l’émotion extrêmement négative ressentie à ce moment, elle finira inévitablement par passer. Et vous n’en ressortirez que plus fort. 
Soulager la crainte d’etre mis a l’ecart

6 — Développer sa confiance en soi lorsque l’on se croit méprisé

Dans la blessure de rejet, le manque de confiance et d’estime de soi demeure flagrant. Voici donc de petits conseils pour vous aider à reprendre confiance en vous : 

 

  • osez dire non, et si vous n’êtes pas d’accord avec une personne, dites-lui également. Ce n’est pas simple au début. Mais en apprenant progressivement à vous affirmer, vous y arriverez de mieux en mieux. Oui, quelquefois, vous allez décevoir des personnes en ne répondant pas à leurs attentes. Mais décevoir ne veut pas dire ne pas être aimé ; 
  • prenez soin de votre apparence et autocomplimentez-vous. D’ailleurs, dès que vous affrontez vos peurs ou que vous vivez une réussite, notez-le dans un petit carnet. Ainsi, lorsque vous aurez une petite baisse de confiance, vous pourrez relire ce carnet pour vous rebooster ; 
  • listez tout ce qu’il existe de positif en vous au lieu de vous dénigrer en pensant à vos défauts et faiblesses. Oui, vous possédez de nombreuses qualités ! ; 
  • même si des personnes ne vous aiment pas, vous restez quelqu’un de bien. En fait, nous ne pouvons être aimés de tout le monde, ce qui ne veut pas dire que ce que les autres pensent de nous est vrai. De toute manière, quelle importance ? C’est avec vous que vous allez passer le reste de votre vie, et avec vous que vous allez mourir. Personne ne vous accompagnera dans l’au-delà. Rappelez-vous que la personne la plus importante pour vous, c’est vous-même ; 
  • osez extérioriser vos fragilités, et aussi vos forces. En vous acceptant comme vous êtes, vous pousserez les autres à se montrer tels qu’ils sont également. N’est-ce pas un pouvoir formidable que vous détenez là ?

7 — Écrire pour guérir la blessure de rejet

Tous les jours, notez dans un petit carnet des événements, des comportements ou des paroles d’autrui qui contredisent votre sentiment de rejet. Par exemple, votre patron qui vous complimente sur votre travail. Votre collègue qui adore vos chaussures. Une personne inconnue croisée dans la rue qui vous sourit. Et lorsque votre blessure s’active, vous pouvez relire toutes les belles phrases que vous aurez écrites. 

De la même manière, vous pouvez également créer deux colonnes où vous noterez, dans la première, toutes les situations où vous vous êtes senti rejeté. Dans la deuxième colonne, écrivez une interprétation alternative que vous pourriez trouver dans cette même situation et qui contredirait ce sentiment. Vous verrez qu’au fur et à mesure, votre blessure va diminuer.

8 — Se faire aider pour arrêter de se sentir dénigré 

Si votre blessure de rejet vous gâche réellement l’existence, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de la santé, comme un psychologue. Il n’y a rien de honteux à aller consulter. Au contraire, c’est une preuve de grande force. D’autant plus qu’il s’agit de la blessure de l’âme la plus douloureuse et la plus profonde. 

Vous pouvez également vous tourner vers des médecines alternatives. Certaines d’entre elles, comme la somatothérapie, peuvent retrouver, sur votre corps, des blessures d’origine transgénérationnelle. C’est-à-dire que votre blessure de rejet peut peut-être appartenir, à la base, à un ascendant de votre famille, et ce, sur trois générations. Les secrets de famille peuvent apparaître très lourds et se transmettre, comme une course au relai, de génération en génération, et ce, jusqu’à ce qu’une personne règle le problème.

Vous savez maintenant comment soigner la blessure de rejet. Vous pouvez apercevoir que vous vous trouvez sur la voie de la guérison lorsque vous éprouvez beaucoup moins d’angoisse et que vous commencez à lâcher-prise. Votre besoin de contrôler s’amenuise. Vous devenez acteur de votre vie au lieu de vous réfugier constamment dans votre imaginaire. Si une personne vous juge, vous comprenez qu’il ne s’agit que d’un de vos comportements et que cette critique ne veut pas dire que vous ne valez rien. Vous arrêtez de vous dévaloriser sans arrêt. Vous sentez que votre confiance en vous grandit.  

Visitez Amazon pour vous procurer le livre de Lise Bourbeau « La guérison des cinq blessures ».

(Lien rémunéré par Amazon)

(Si mon travail vous aide smile)

seance hypnose mp3