Sélectionner une page

Ruminations : les stopper et reprendre le contrôle de sa vie

Les ruminations peuvent être considérées comme le mal de la société actuelle. En effet, tout le monde est sujet à des ruminations dans sa vie. Enfin, plus ou moins. Car le problème survient lorsque celles-ci deviennent pathologiques et vraiment invalidantes. Les personnes qui souffrent de ce modèle ruminatif sévère ont d’ailleurs souvent des troubles anxieux. Lesquels, si ce n’est pas déjà le cas, peuvent mener à la dépression.

Angoisses nocturnes : comment retrouver un sommeil paisible ?

Bien souvent, lorsqu’une personne souffre de troubles anxieux, elle peut également être sujette à des angoisses nocturnes. Pourquoi ? Car toute l’angoisse accumulée et n’ayant pu être évacuée la journée se fait la nuit. Ce trouble peut être un problème temporaire si, par exemple, la personne subit une période de forte pression, mais il peut également survenir pendant plusieurs nuits et devenir quasi-chronique. Et cela peut vraiment finir par devenir embêtant, l’individu ayant, de toute façon, besoin de sommeil. D’ailleurs, celui-ci peut commencer à avoir peur de s’endormir afin de ne pas avoir à subir ce symptôme, ce qui peut conduire à de l’insomnie chronique. Un cercle vicieux peut donc s’installer.

Angoisse matinale : comment se libérer de ce fardeau ?

Les personnes souffrant de troubles anxieux de manière générale peuvent, bien souvent, souffrir d’angoisse matinale. Personnellement, je ne connais que trop bien cette grosse appréhension ressentie dès le réveil, laquelle peut survenir sans crier gare, même si tout a l’air d’aller globalement bien. Et honnêtement, quelle sensation désagréable que de se faire littéralement agresser par ce genre d’angoisse dès le réveil ! Comment espérer passer une journée dans la joie et la bonne humeur dans ces conditions ?

Thanatophobie : comment se libérer de la peur de la mort ?

Depuis toujours, l’être humain, bien plus que les autres espèces, moins consciente, est fasciné par la mort. Celle-ci, en effet, de par son côté énigmatique, intrigue au plus haut point. Mais surtout, terrorise. Car il faut bien admettre que, bien que la mort ne soit finalement que le cycle, on ne peut plus naturel, de la vie, avoir peur de mourir est monnaie courante. En développer une obsession se nomme la thanatophobie.