Sélectionner une page

J’ai découvert les 5 blessures de l’âme avec Lise Bourbeau, écrivaine spécialisée dans le milieu du développement personnel. Il en existe 5 : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice. Ici, je m’attarderai sur la blessure de trahison. Cette blessure émotionnelle apparaît généralement entre 2 et 4 ans. Il y a, durant cette période, un déclencheur émanant du parent du sexe opposé. Au travail, quand vous devez former une nouvelle personne, vous ne supportez pas qu’elle éprouve des difficultés à comprendre rapidement. Vous n’arrivez pas à perdre du ventre et des hanches. Si une personne vous fait une remarque, vous ne pouvez pas vous empêcher de lui faire une réflexion encore plus agressive. Vous pensez souffrir de la blessure de trahison ? Comment reconnaître la blessure de trahison ? 

 

1— Une partie du corps plus développée dans la blessure de trahison

 

Lise Bourbeau a constaté que la blessure psychologique se reflétait au niveau physiologique. C’est d’ailleurs le moyen le plus visible pour découvrir la souffrance principale d’une personne. 

Lorsque la blessure de trahison apparaît proéminente chez un individu, elle se remarque, au niveau corporel, par une partie du corps plus imposante que le reste. Pour les femmes, il s’agit habituellement du ventre, de la fameuse culotte de cheval et éventuellement de la poitrine. Pour les hommes, nous retrouvons plus souvent un torse bombé avec de larges épaules, mais aussi un ventre plus développé. 

Nous pouvons en outre le voir au niveau des vêtements. En effet, ces personnes aimant plaire, elles vont fréquemment porter des habits moulants, les mettant en valeur. 

Pour la petite anecdote, ces individus préfèrent également les aliments salés et épicés. 

 

2 — Personnalité très contrôlante et blessure de trahison

 

Cette blessure pousse la personne à porter le masque du contrôlant. Son système nerveux se trouve en constante activité, puisqu’elle est une adepte de la planification. Elle vit donc bien souvent dans le futur et non dans l’instant présent. Elle déteste d’ailleurs l’imprévu. 

Dans la mesure où elle a énormément de mal à faire confiance aux autres, elle éprouve de grandes difficultés à déléguer. Elle pense, en effet, que personne ne réalisera la tâche aussi bien qu’elle et surtout, exactement comme elle le veut. Elle demeure ainsi extrêmement exigeante envers elle-même, mais également à l’égard d’autrui. 

Toujours à cause de sa méfiance envers autrui, elle parle très rarement de sa vie privée et de ses faiblesses. Elle reste persuadée que ses semblables s’en serviront contre elle, pour l’humilier et encore la trahir. Cependant, l’inverse n’est pas vrai : assez commère sur les bords, elle adore les potins et les histoires sur les autres ne la concernant pas. 

 

3 — Une grande impatience lorsque la blessure de trahison est activée

 

Les relations sociales, surtout dans la vie professionnelle, peuvent s’avérer délicates. En effet, cette personne apparaît très travailleuse, rapide et productive, mais éprouve une forte intolérance envers les autres ne se comportant pas comme elle. C’est-à-dire les individus assez lents, longs à apprendre et fainéants. Avec elle, il faudrait tout comprendre tout de suite et ne plus poser de questions. Si elle doit former ce type d’employés, elle risque de ne pas avoir de patience. Elle pourra prononcer ce genre de phrase : « mais tu comprends ce que je dis ? » Si les personnes formées sont vulnérables, elles se sentiront sans doute ébranlées par l’attitude assez depostique, intolérante et autoritaire du contrôlant. Si elles savaient que finalement, les personnalités contrôlantes s’avèrent tout aussi sensibles qu’elles de par leurs blessures affectives, mais le cachent avec différents masques…

Ego manipulation et agressivite

Un ego important ainsi qu’un tempérament manipulateur et agressif peuvent être observés chez une personne souffrant de la blessure de trahison

4 — Un ego bien développé avec la blessure de trahison

 

Le contrôlant possède un bon leadership. Par conséquent, il aime fêter ouvertement l’accomplissement de ses succès. Il souhaite être le meilleur et peut donc paraître égoïste à certains moments. Il se laisse facilement influencer par certaines célébrités et il espère secrètement leur ressembler. Vivant principalement dans son mental, cette personne demeure très perfectionniste et échouer est bien trop douloureux pour elle. Elle évite alors au maximum l’échec et adore avoir raison. Pour ce faire, elle n’hésite pas à devenir rigide, froide, autoritaire. Son attitude non verbale paraît dure aux yeux des autres, lesquels, bien souvent, ne vont pas à son encontre. 

 

5 — L’agressivité, un bon moyen de reconnaître la blessure de trahison 

 

La personne s’étant sentie trahie va développer des croyances. Les principales sont : « je ne peux faire confiance à personne » et « mieux vaut ne pas s’attacher, si c’est pour être trompée ensuite ». 

Par conséquent, la gestion des conflits ne se fait pas avec affirmation. L’individu se conduit de façon agressive envers ses pairs, puisque, trouvant tout injuste, il a constamment l’impression de ne pas se faire respecter. Il se tient donc toujours sur la défensive. Pourtant, il ne se rend pas compte que lui-même a parfois un comportement injustifié. Par exemple, il réagit de manière excessive si on lui coupe la parole, alors qu’il se comporte exactement de la même manière à l’inverse. Si quelqu’un lui fait des réflexions, son réflexe, au lieu de se remettre en question ou de laisser passer car l’autre a le droit d’avoir une opinion, est de l’attaquer directement. Il peut prononcer une phrase comme : « et toi, tu te penses parfait ? On peut en parler, de ton gros défaut qui est…»

Assez rebelle, le contrôlant ne supporte pas de recevoir des ordres.

Susceptible et colérique, c’est une personne très rancunière faisant rarement le premier pas. Elle coupe souvent les ponts sans hésitation. Pardonner, pour elle, s’avère impossible. 

Lunatique du fait de ses fragilités qu’elle tente de cacher, elle adopte un comportement dépendant, attachant, plein d’empathie et de compassion. Et subitement, un tempérament ombrageux et irritable. Avec elle, ses proches ne savent pas sur quel pied danser. 

 

6 — Une tendance à la manipulation lorsque l’on s’est senti trahi 

 

Inconsciemment, l’individu contrôlant est un bon manipulateur et avec habileté, il modifie fréquemment ses comportements pour arriver à ses fins. Il peut alors bouder, se plaindre, faire du chantage ou séduire par rapport aux circonstances. Il déteste au plus haut point qu’on lui mente. Néanmoins, il n’hésitera pas à mentir de son côté pour ne pas perdre la face. Il ne se rend pas compte qu’il fait aux autres ce qu’il n’aime qu’on lui fasse !

Aussi, cette personne adore s’engager sans réfléchir aux conséquences. Le moment voulu, elle change souvent d’avis, car le projet ne la tente plus. Elle qui ne supporte pas les promesses non tenues peut donc en faire de même et ainsi, décevoir ses pairs. 

Carapace anxiete et problemes de sante

La personne souffrant de la blessure de trahison se forge souvent une carapace autoritaire afin de cacher son anxiété. Avec sa personnalité si contrôlante, des ennuis de santé peuvent commencer à apparaître.

7 — Une carapace pour cacher un manque d’amour-propre dans la blessure de trahison 

 

Ici, nous allons plus nous concentrer sur les effets invisibles de cette souffrance pour les autres. Il s’agit de la panoplie d’émotions négatives ressenties par l’enfant intérieur qui sommeille dans la personnalité contrôlante. Ces émotions sont enfouies sous une carapace agressive et hautaine. En effet, la personne sujette à la blessure de trahison éprouve, contre toute attente, un grand manque de confiance et d’estime de soi. Puisqu’elle ne s’apprécie pas assez, elle recherche l’amour à travers le regard des autres et a donc un fort besoin de reconnaissance. Cependant, elle ne se sent pas assez aimée par ses semblables. De ce fait, avoir peur de la séparation et ressentir une jalousie excessive ne sont pas des faits rares chez elle.

Mais vu qu’elle n’admet pas sa vulnérabilité, elle tiendra tout de même tête aux personnes qu’elle craint secrètement, c’est-à-dire celles qui arrivent à s’affirmer, sans agressivité. Cependant, elle les fuira discrètement dès qu’elle en aura l’occasion. 

Comment rester soi-même et se donner le droit de montrer ses fragilités avec une telle blessure ?

 

8 — Une anxiété profonde dans la blessure de trahison 

 

Qui dit personnalité contrôlante dit insécurité et difficulté à lâcher-prise. En effet, plus un individu tente de maîtriser son existence, plus il a peur de perdre le contrôle. Le problème, c’est que la vie n’est pas un long fleuve tranquille et que nous ne pouvons tout contrôler. Par conséquent, cette personne développera souvent des troubles anxieux, à force de ruminer et d’entretenir des pensées négatives limitantes. Pour gérer son insécurité comme elle le peut, elle peut même déclencher des troubles obsessionnels compulsifs. Par exemple, en effectuant certains gestes, elle peut penser qu’ils la protègeront contre certains événements du quotidien. 

Il n’est pas rare que l’individu soit atteint de phobie, de panique ou d’agoraphobie. 

Mais bien évidemment, toute cette anxiété reste cachée aux yeux des autres. Le problème, c’est qu’en la refoulant, l’individu peut développer une grande peur irrationnelle, constituant d’ailleurs la principale angoisse du contrôlant : la peur de la folie. 

 

9 — Problèmes de santé et blessure de trahison 

 

Si l’individu contrôlant n’arrive pas à apaiser sa blessure émotionnelle de trahison, des ennuis de santé peuvent apparaître. Il s’agira principalement de problèmes au niveau du foie et de l’estomac (le foie étant associé, en médecine chinoise, à la colère). 

Il en est de même pour les affections se terminant en « ite », lesquelles reflètent la frustration et la fureur. Il s’agit d’ailleurs de maladies inflammatoires (personne qui s’enflamme), telles que cystite, gastro-entérite, laryngite, méningite, phlébite, etc.

L’herpès buccal, aussi fréquent, provient également d’un tempérament stressé et irascible.

Enfin, les problèmes aux genoux (blocage, arthrose, etc.) sont très répandus chez un contrôlant, puisqu’ils dénotent un refus de plier, de céder à une situation ou à quelqu’un.

La colère reste, par conséquent, une émotion toxique pouvant provoquer de nombreuses difficultés. 

Yoga

La blessure de trahison reste une grande blessure. Ces blessures du passé influent sur la paix intérieure de l’individu, c’est certain. Cependant, si vous avez atterri sur cette page, c’est que vous êtes une personne consciente, puisque vous souhaitez vous renseigner sur vos éventuelles blessures émotionnelles. Reconnaître la blessure de trahison est la première étape pour apprendre à s’en libérer et en guérir. 

Pour vivre pleinement, il faut réussir à rester soi. Le mal-être dû à votre douleur n’est pas inné. 

Si vous estimez, après cette lecture, souffrir de la blessure de trahison, je vous invite à aller consulter la suite dudit article, laquelle vous aidera à cicatriser cette blessure intérieure.

Si mon blog vous aide, vous pouvez également soutenir mon travail en me faisant un petit don sur mon compte Tipeee :

Et si vous souhaitez en savoir plus et apprendre à guérir vos 5 blessures de l’âme, je vous invite à aller sur le site Weelearn afin de télécharger la formation de Lise Bourbeau, laquelle est à un tout petit prix (9.90 € et surtout, un désabonnement en un clic). Pour y accéder, c’est ici :