Sélectionner une page

Je trouve qu’il est primordial de différencier l’angoisse, l’anxiété et le stress, car même si l’on peut souffrir des trois,  leur survenue est très différente et le moyen de les gérer également. Je vous propose ci-dessous de vous faire un petit topo sur les différences primordiales, pour ensuite vous donner les symptômes qui les lient.

L’anxiété peut se définir comme suit : “mon enfant a 15 minutes de retard, que se passe-t-il ? Lui est-il arrivé quelque chose de grave ? Un accident ? Est-il mort ? Je ne pourrais survivre à cela… » En gros, il s’agit de questions que la personne se crée sans avoir de réponse précise, ce qui engendre une énorme nervosité et beaucoup de ruminations. On peut aussi l’appeler le soucis.

Nous nous faisons du soucis pour quelque chose de concret, de réel. Un autre exemple : que va-t-il se passer au travail aujourd’hui ? Je suis seule et dois gérer bon nombre de patients, je panique et si je n’arrive pas à m’en sortir ? Et si je fais une faute lourde ? Et si on me licencie ? Comment pourrais-je subvenir aux besoins de ma famille ? On pourrait finir à la rue ! C’est terrible, je ne peux le supporter … etc … voyez comme les ruminations peuvent aller loin ….

Vous l’avez donc compris, l’anxiété est une peur consciente par rapport à une situation où l’on s’inquiète plus que de raison.

L’anxiété : les solutions

Il n’y a pas 36 solutions à ce genre de problèmes. Le mieux est d’apprendre à lâcher-prise, car c’est le mental qui carbure dans l’anxiété. Il faut donc arrêter de contrôler et faire confiance à la vie.

Je vous invite bien évidemment à étayer vos connaissances en allant dans la rubrique “développement personnel”. De là, vous y trouverez de nombreux articles vous permettant d’apprivoiser l’anxiété, de passer au-dessus et de trouver des solutions.

Stress : attention de ne pas le confondre avec l’anxiété

Le stress peut être considéré comme identique à l’anxiété, mais il n’en est rien. Il survient effectivement également en effet en vue d’un événement stressant à venir, ou est chronique, si l’on a un travail stressant par exemple. Et la société d’aujourd’hui n’arrange pas les choses !

Nous pouvons en effet affirmer que quasiment toutes les personnes sont stressées ou connaissent des périodes stressantes dans leur vie.

Le stress peut évidemment déclencher des symptômes psychosomatiques comme l’angoisse et l’anxiété. Cependant, dès que l’évènement stressant aura disparu ou aura été réglé, le stress disparaît également lui aussi. C’est donc plus un événement ponctuel et non un trouble à proprement parler. Il peut également y avoir du “bon” stress, comme par exemple, à l’approche d’un examen en vue de l’obtention d’un diplôme, en vue d’un entretien d’embauche pour un travail qui nous plairait énormément, en vue d’un rencard etc …

Concernant le stress, il ne faut tout de même pas le sous-estimer et le traiter au plus vite, car la personne peut à la longue s’épuiser, déclencher un burn-out et le stress chronique peut amener, à la longue, à l’anxiété.

L’anxiété vient quant à elle également comme indiqué ci-dessus d’un événement réel, mais la peur éprouvée est beaucoup plus exagérée. La personne se rendra beaucoup plus malade et il y aura des ruminations mentales très importantes. En gros, cela sera vécu comme un réel handicap.

Vérifiez donc avant toute chose si vous souffrez d’anxiété ou de stress. Les solutions ne seront en effet pas les mêmes.

L’angoisse : qu’est-ce que c’est ?

L’angoisse, c’est un peu plus compliqué. Elle peut se définir comme suit : tout va bien, je viens de finir de manger, je fais la vaisselle et tout à coup : J’ai l’impression d’être dans un rêve, de perdre le contrôle. Mon coeur se met à palpiter, je commence à avoir des tremblements, j’ai peur de devenir fou. Je ressens un mal-être profond. J’ai l’impression que ça n’ira jamais mieux  : mais que m’arrive-t-il ?

L’angoisse est un mal-être inconscient, qui peut survenir d’un coup, sans crier gare et sans raison apparente, comme dans le cas précédent. Cela peut s’apparenter à une crise d’angoisse. Mais pourquoi ressentir une terreur imminente quand tout va bien ?

Car il y a un mal-être inconscient installé depuis bien longtemps. Une souffrance refoulée. Cette souffrance peut provenir de la petite enfance, de l’adolescence et même de la naissance ou de la vie intra-utérine ! Il faut bien se dire une chose : ce n’est pas parce qu’on ne se souvient pas que le corps n’imprime pas ! Là est bien le problème !

L’angoisse : les solutions

Quand on souffre d’angoisse, il faut absolument comprendre d’où celle-ci provient pour aller mieux et aller de l’avant. Or, cela n’est pas toujours évident car souvent, comme expliqué ci-dessus, cette angoisse est inconsciente. Je pense que la psychanalyse est un bon début (s’il l’on pense pouvoir trouver d’où peut provenir l’angoisse). Je vous invite à aller sur mon article Psychothérapie et psychanalyse : pour vous aider à guérir de vos troubles pour plus d’informations, car certaines personnes condamnent trop vite la psychanalyse alors que selon moi, elle peut être utile dans certains cas. Vous pouvez également faire votre propre psychanalyse si vous pensez être capable de vous débrouiller seul !

Il faut savoir qu’une angoisse est souvent due à un traumatisme, qui n’est qu’un trauma (évènement malheureux de la vie) non digéré et refoulé, revenant sans arrêt tel un fantôme et empêchant la personne de vivre sereinement.

Ce qui peut aussi énormément aider concernant l’angoisse, ce sont les soins énergétiques. Je pense que le meilleur moyen afin d’en trouver un excellent dans votre région est le bouche à oreille.

Il faut savoir que l’angoisse provient de manière certaine d’une des 5 blessures de l’âme dont l’être humain peut être victime. Il s’agit des blessures de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison et d’injustice. J’ai également créé un article sur ce sujet dans la rubrique “développement personnel.” Il faudra donc découvrir votre ou vos blessure(s) afin de pouvoir les traiter. Celles-ci peuvent être la base de vos différents traumatismes.

Angoisse et anxiété : quels sont les liens ? Les symptômes 

Quand nous sommes anxieux, nous pouvons avoir les mêmes symptômes que quand nous sommes angoissés lors d’une “crise”. Voilà pourquoi il est important de connaître la différence entre les deux, car les deux ne se “soignent” pas de la même manière. Par contre, il est bon d’y reconnaître les symptômes, qui sont similaires, ce qui vous permettra de ne pas paniquer dès lors que ceux-ci surviendront.

Voici les différents symptômes pouvant survenir :

– Transpiration (même nocturne)

– Nausées

– Impression d’étouffer (mais il s’agit juste d’une impression)

– Douleur dans la poitrine (non, vous ne faites pas un infarctus !)

– Palpitations

– Vertige

– Fourmillements dans les bras et les jambes

– Sentiment d’irréalité

– Peur de perdre le contrôle (non, vous ne devez pas fou !)

– Peur de mourir (non, vous ne mourrez pas !)

– Diarrhée ou constipation

– Maux de tête

– Maux de ventre

– Envie d’uriner fréquente

– Sensation de catastrophe imminente (mais rien de grave n’arrivera).

Angoisse et anxiété : maîtriser les symptômes rapidement

Quand nous voyons tous ces symptômes, il est certain que cela peut sembler impressionnant. Mais en réalité, il n’en n’est rien. Tous ces symptômes sont gérables et la plupart ne sont qu’une illusion. Vous pouvez pour ce faire aller visiter mon article intitulé “respiration” dans l’onglet “développement personnel”.

Angoisse et anxiété : quels sont les liens ? Les causes

Il peut y avoir plusieurs causes à l’apparition de troubles anxieux :

– Une enfance surprotégée : L’enfant pensera qu’il est incapable de faire les choses par lui-même, n’aura pas d’expériences pour apprendre et aura peur de tout. Résultat, à l’âge adulte, celui-ci pourra avoir énormément de mal à vivre en accord avec la société actuelle et chaque étape importante de la vie lui paraîtra insurmontable (changement de travail, déménagement, décès…)

L’hypersensibilité : On estime que 15 % de la population est hypersensible. L’hypersensibilité est innée et peut plus ou moins se développer par rapport à l’environnement de la personne. Cependant, un individu hypersensible ne sera pas forcément anxieux.

– Des problèmes de santé : L’anxiété n’est pas forcément psychologique et ce, surtout si la personne ne l’est pas habituellement et commence à développer ce tempérament sans forcément de raison. Il peut s’agir de problèmes thyroïdiens, cardiaques …

– La consommation de drogues, d’alcool ou les effets secondaires de certains médicaments.

– Un trauma s’étant transformé en traumatisme non résolu, pouvant être refoulé dans l’inconscient.

– Une hypoglycémie ou une carence en vitamines.

– Un traumatisme transgénérationnel : Il s’agit d’un “secret de famille”, un traumatisme non résolu se transmettant de génération en génération. Si vous pensez que votre angoisse existentielle peut provenir de là, vous pouvez toujours poser des questions à votre famille, faire des recherches sur le passé de vos parents, arrière-grands-parents etc … Il faut enquêter sur au moins 3 générations. Par contre, il n’est pas toujours possible de connaître le passé de nos ancêtres. Dans ce cas, il va être très difficile de connaître la cause de notre angoisse. Les soins énergétiques, notamment la transmutation mémorielle, peuvent vous permettre de vous libérer de ce fardeau générationnel.

Angoisse, stress et anxiété : conclusion

Vous l’avez donc compris, si vous souhaitez aller mieux, il va déjà falloir trouver de quel trouble vous souffrez exactement : anxiété, angoisse, ou stress, ou parfois même les trois si vous êtes dans ce cycle anxieux depuis longtemps !

Ensuite, allez chercher les solutions qui figurent dans ce blog par rapport à votre problème et mettez-les en application et ce, régulièrement. Ne vous découragez pas si vous n’allez pas mieux tout de suite, vous êtes dans une situation qui est devenue une habitude depuis peut-être des années. Il n’y a que la régularité qui vous permettra d’aller mieux.

Vous pourrez même penser quelquefois que vos efforts ont été vains, que vous rechutez et que tout cela n’a servi à rien. Une rechute est tout à fait normale. Je me répète, mais il va falloir déshabituer votre mental à penser de manière anxieuse et cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Enfin, si l’angoisse est trop difficile à gérer, comme je vous l’ai déjà dit, n’hésitez surtout pas à vous faire aider par un professionnel de la santé. Vous pourrez également pratiquer en parallèle des médecines alternatives.

Mais surtout, n’oubliez pas qu’il n’appartient qu’à vous-seul d’aller mieux ! Les autres pourront aider mais ne guériront pas nos troubles à notre place.

Courage ! Que ce soit angoisse, stress ou anxiété, vous allez y arriver !

Afin d’approfondir ce sujet, je vous suggère ce programme: